Dimanche 27 juin à Vincennes : place à la journée des champions

Avec la réunion du Prix d’Amérique, c’est sans nul doute la plus belle journée pour les passionnés de trot. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, 5 000 personnes pourront voir les champions s’affronter, avec Face Time Bourbon comme chef de file. Le crack des cracks revient en piste un peu moins de quatre mois après sa troisième victoire consécutive dans le Prix de Sélection. Un des autres temps fort, c’est « l’élection du Président de la République » soit le sacre du meilleur 4 ans sous la selle. La crème des I sera aussi de la partie dans les Prix Albert Viel et Prix d’Essai. Ces deux Groupe I font office de finale des Sulky et Etrier Summer Races 3 ans. Tour d’horizon des forces en présence avant un dimanche qui s’annonce explosif avec 4 Groupe I

C3 – Etrier 3 ans Finale – Prix d’Essai

Parmi les 8 prétendants, deux candidatures se détachent. Et ce sont deux poulains façonnés par Philippe Allaire. Ici C’est Paris (8), fait preuve d’une régularité incroyable. Il vient de remporter le prestigieux Saint-Léger des Trotteurs à Caen, compte 6 victoires en 9 sorties et est donc monté 8 fois sur le podium. Il a échoué une fois au pied de celui-ci, c’était lors de la Qualif 2. Ce jour-là, il voyait son compagnon de boxes Inoui Danica (7) réussir des débuts victorieux dans la spécialité, qui plus est sur le parcours du jour (2175m Grande piste). Celui-ci a confirmé en se classant deuxième du Saint-Léger. Va-t-on se diriger vers un nouveau jumelé gagnant 100% Allaire ? En tout cas Idéale du Chêne (6) semble en mesure de les inquiéter vu ses résultats sur le parcours. deuxième d’Inoui Danica dans la Qualif 2, la pouliche de Julien Le Mer a auparavant survolé le Prix Holly du Locton (Gr.III) pour ses débuts dans la spécialité début mars.

Parier sur la course >

C5 – Sulky 3 ans finale – Prix Albert Viel

Contrairement au Prix d’Essai, il risque d’y avoir des embouteillages dans ce deuxième Groupe I dominical. En effet, ils seront 18 à volter et emprunter le tracé des 2700m de la grande piste. Et comme pour la course monté, Philippe Allaire est en possession de deux belles cartouches. It’s Now Or Never (14), quatrième du Critérium des jeunes et victorieuse de la Qualif 2, et surtout Italiano Vero (18) qui répond toujours présent dans les grands rendez-vous, hormis dans le Prix Maurice de Gheest en janvier où il s’était montré fautif. il a remporté la Qualif 1 et a ensuite buté sur un impressionnant Impressionist (15) dans la Qualif 3. Drivé par Eric Raffin, le poulain de Louis Baudron s’offrait du même coup son premier succès au niveau Groupe II. Invincible Cash (11), plus revu depuis sa troisième place dans le Critérium des Jeunes, a fait une très bonne rentrée en s’octroyant le même classement. Le petit champion de Ludovic Peltier devrait encore être dans le coup dimanche. Première chance dans le Critérium des Jeunes, Inoubliable (16) s’était brûlé les ailes dans celui-ci mais s’est depuis parfaitement ressaisie. Une victoire et une seconde place dans les épreuves qualificatives. Quant au lauréat du premier Groupe I pour cette génération, en l’occurrence In The Money (17), il s’est montré dernièrement fautif alors qu’il avait fait une bonne course de reprise en prenant la troisième de la première qualif. Ideal Ligneries (13) est aussi parti à la faute récemment, mais s’il reste sage, le pensionnaire de Fabrice Souloy peut prendre une belle place avec la drive de Franck Nivard.

I Love Me (10) peut faire figure d’outsider puisqu’elle vient de s’imposer dans le Prix d’Istres (Gr.III) en gardant tête et corde.

Dans le reportage ci-dessous, Philippe Allaire évoque ses 4 chances dans ses deux Groupe I pour très jeunes chevaux.

Parier sur la course >

C6 – Etrier 4 ans finale – Prix du Président de la République

C’est un des événements les plus attendus de l’année sur la cendrée parisienne. A l’instar du Prix Albert Viel, cette édition 2021 du « Président » a fait le plein de partants. Ils seront 18 à tenter de succéder à la petite Gladys Des Plaines. La pouliche de classe du lot, c’est Hallix (15). Invaincue durant l’hiver, elle n’a malheureusement pas eu la préparation optimale. Mais la pépite de Guillaume Gillot est capable de le faire, avec son fidèle compagnon de monte Eric Raffin. Elle sera pieds nus pour la première fois de sa carrière. A contrario, on est sûr de la forme de Hopla des Louanges (16). Deuxième du Prix Henri Ballière, remporté le mois dernier par Heros de Fleur (18) sur l’hippodrome de Caen, la pouliche de Franck Leblanc a fait le plein de confiance en faisant sienne la dernière préparatoire, le Prix Lavater (Gr.II). Elle s’est annoncée à 1000 mètres du poteau et a mis peu à peu la pression sur ses adversaires, notamment Hudson Védaquais (14) qui a fait du train et qui a finalement terminé sixième. Dans le final, seule Hirondelle du Rib (3) est parvenue à contester sa suprématie. La pouliche de Joël Hallais avait déjà fait sensation en se classant troisième du Henri Ballière pour ce qui constituait ses premiers pas au niveau semi-classique. Comme Hallix, elle va être D4 pour la première fois. Hytte du Terroir (17) n’a plus gagné à Vincennes depuis août 2020 mais s’y comporte toujours correctement quelque soit le parcours.

Des interrogations subsistent, à commencer par Helitlopet (12). Brillant vainqueur des Prix de Vincennes (Gr.I) et Camille de Wazières (Gr.II) l’hiver dernier, il s’est depuis pris quatre fois les pieds dans le tapis en autant de sorties. Vient ensuite Hatchet Man (12). Plus habitué à être présenté à l’attelé, Philippe Allaire a décidé de l’aligner sous la selle. Il a expliqué son choix face à la caméra d’Equidia.

Parier sur la course >

C7 – Prix René Ballière

10 champions seront derrière les ailes de l’Autostart pour ce qui est en quelque sorte une version estivale du Prix de France. Prix de France dans lequel Face Time Bourbon (5) est « maudit » puisqu’il a terminé deux fois deuxième en deux participations. Dans le René Ballière, avec ce numéro, le crack de Sébastien Guarato est bien loti pour conserver son titre malgré le fait qu’il effectue sa grande rentrée. Son rival historique Davidson du Pont a hérité du 7. Lui qui semble avoir retrouvé toutes ses sensations. En témoigne sa deuxième place dans le Prix Chambon P, à une longueur de Violetto Jet (2) qui est tout simplement irrésistible en ce moment. Le pensionnaire de Fabrice Souloy reste sur trois succès de rang. Il effectuera ici sa deuxième tentative au top niveau après le Prix de Paris. Le quatrième favori sera Etonnant (9) qui ne cesse de cumuler les bonnes performances à l’attelé. Problème, il partira dans la position que personne ne souhaite, à savoir tout à l’extérieur.

Parier sur la course >

Categories Trot