Sulky 5 ans Qualif 4 : Eric Raffin y prend goût

Il y a un mois, lors de la Qualif 3, Goût Baroque en a profité pour décrocher son premier Groupe. Lui qui a commencé à pointer le bout de son nez au niveau semi-classique au mois de février. L’autre temps fort de la journée sera le Prix Chambon P. Une sorte de revanche du Prix Kerjacques avec en prime la présence d’un cheval que l’on peut désormais qualifier de complet dans chaque spécialité et sur toute distance, et qui ne cesse de surprendre, un certain Etonnant.

Le 9 mai dernier, lors du Prix Albert Demarcq, Goût Baroque (8) a eu le parcours rêvé. Juste derrière Green Grass (10) et Giant Chief (5) qui se sont disputé le commandement pendant un long moment. Mais à l’amorce du tournant final, le pensionnaire de Thierry Raffegeau s’est retrouvé enfermé. Entre temps Ganay de Banville (7) est venu se mêler à la lutte. Mais il a fallu que Jean-Michel Bazire pianote avec lui… Green Grass semblait avoir course gagnée mais Eric Raffin a réussi à décaler son partenaire et à le faire finir à la vitesse de l’éclair. Malgré une faute au départ, Gala Téjy (9) a conclu honorablement pour prendre la sixième place. A noter que c’est le seul qui restera complètement ferré, mais c’est un habitué de cette configuration.

Nos amis de La Clique du Turf, que vous retrouvez chaque mercredi soir sur notre chaîne Twitch, vous livrent leurs impressions au sujet de cette qualif.

Parier sur la course >

Prix Chambon P : Davidson du Pont de retour

Ou plus exactement le « vrai » Davidson du Pont (10). Le crack de Jean-Michel Bazire a eu beaucoup de mal à digérer sa nouvelle deuxième place dans le Prix d’Amérique. Mais toujours le 9 mai, il a fait se vérifier l’adage « les grands champions ne meurent jamais ». Il a renoué avec le succès dans le Prix Kerjacques (Gr.II) alors que son compagnon d’entraînement, et autre crack de la maison, Dorgos de Guez (8) en était archi favori. Celui-ci a bouclé la course à la cinquième place. Ce samedi, le petit hongre sera piloté par JMB alors que Davidson sera confié à son fiston Nicolas pour la troisième fois de suite. Et également pour la troisième fois, il sera déferré des postérieurs et plaqué aux antérieurs.

10 jours plus tard à Caen, dans le Prix des Ducs de Normandie, Davidson a fort bien tenu son rang. Mais il est tombé sur Etonnant (7), qui ne semble donc plus avoir aucune limite, du moins à l’attelé, depuis sa victoire dans le Prix de Paris. Le match de samedi s’annonce donc passionnant, entre deux trotteurs en pleine confiance, mais…

Il y aura quelques pattes à surveiller, à commencer par celles de Diable de Vauvert (5). Qui court peu, mais toujours à bon escient. Pas revu depuis le 27 mars et sa quatrième place dans le Prix du Bois de Vincennes, le pensionnaire de Bertrand Le Beller, drivé par Gabriele Gelormini, tentera de décrocher son premier succès de l’année. Autre animal qui se fait discret mais terriblement efficace en 2021, c’est Carat Williams (9). Beau quatrième du Prix de Paris, le fils de Prodigious a créé la sensation dans le Kerjacques en montant sur le podium. Cette épreuve a vu également le retour en forme de Detroit Castelets (4), deuxième, qui a depuis confirmé en prenant la troisième place du Prix du Crépuscule (Gr.III), disputé le 28 mai sur la cendrée de Vincennes et remporté par Violetto Jet (2). Le pensionnaire de Fabrice Souloy s’était illustré moins de deux semaines plus tôt en remportant le Prix du Gatinais, un autre Groupe III.

Parier sur la course >

Categories Trot