Les Chevaux à suivre du vendredi 23 avril

VINCENNES – R1C4 – EIRE d’HELIOS (14) – 17h30

La fille de Ni Ho Ped d’Ombrée n’a de cesse d’apporter de vives satisfactions à son entourage. Et si son dernier succès « remonte » au 26 février 2020 – aux dépens d’Evita Peron – elle a depuis collectionné les accessits. En tête des battus récemment en Mayenne d’un tournoi alors « épinglé » par Crusoé d’Anama, la représentante de Franck Harel ne pouvait rêver meilleur engagement. Dès lors, il convient de s’en méfier…

PARIER SUR LA COURSE

VINCENNES – R1C1 – HYPER FAST (4) – 15h50

Estimé, le pensionnaire de Philippe Billard vient, par deux fois, de jouer de malchance. Ainsi, en dernier lieu, ici-même, éprouvait-il des difficultés à s’exprimer dans la phase finale avant de conclure, sans démériter, au cinquième rang. Souverain à deux reprises en « débutant » à Nantes – face à Hamilton Sport puis Hudo du Ruel – il serait imprudent de faire fi de ses chances. C’est un pari amusant.

PARIER SUR LA COURSE

MARSEILLE-VIVAUX – R3C7 – MEDHA (7) – 14h05

Courageuse, la fille de Vatori semble actuellement « abonnée » à la médaille de bronze. Et vient-elle d’ailleurs d’en subtiliser quatre de suite… Dont trois sur le tracé phocéen qui nous intéresse. Dans le sillage de Glamoureuse et King Dream mi-mars, la partenaire de la talentueuse Ambre Molins guettera de nouveau le moindre faux-pas. Elle constitue un séduisant trouble-fête.

PARIER SUR LA COURSE

CAEN – R4C3 – HERE WE GO (17) – 12h50

Ce « rejeton » de Royal Dream compte (déjà) trois succès à son actif en seulement … six sorties ! Victorieux à Evreux puis Les Andelys durant le printemps passé, face à Hunter Cauvellière puis Head of State, le représentant de Julien Dubois s’imposait quelques semaines plus tard à Vincennes, aux dépens de Horchestro… avant de bénéficier d’un peu de repos. Discret lors de sa réapparition, il doit certes « rendre la distance » mais le sous-estimer apparaît audacieux.

PARIER SUR LA COURSE

COMPIEGNE – R5C6 – AMIATA (5) – 17h05

Irrésistible à Fontainebleau, à la mi-mars, afin de dominer Puff Dakota et Amarigood, la partenaire de Grégory Benoist s’est révélé cependant moins « tranchante » lors des (deux) prestations suivantes. Pour autant, il semble légitime de lui accorder crédit. Dans sa catégorie, la fille de War Command est en mesure de tirer son épingle du jeu, au terme d’un déroulement de course favorable.

PARIER SUR LA COURSE

Categories Chevaux à suivre