Les Chevaux à suivre du mardi 2 février

VINCENNES – R1C1 – AU PAIR GIRL (3) – 13h50

Sous la férule de Robert Bergh, cette « Scandinave » n’a pas démérité lors de ses débuts sur notre sol, terminant au pied d’un podium où Fame Music se hissait sur la plus haute marche. Plaisante auparavant sur ces terres, cette fille de One Too Many, difficile à situer, n’en demeure pas moins un séduisant outsider. « Sans chaussures » et entre les mains de Björn Goop, il serait imprudent de la sous-estimer…

PARIER SUR LA COURSE

VINCENNES – R1C2 – HELECTRIK de SUCE (12) – 14h20

Insaisissable, le fils de Rolling d’Héripré vient toutefois de se montrer sage à Toulouse, s’imposant avec la complicité de son mentor, l’habile Juan Carlos Rotger Serra. Pour ces débuts « sous la selle », c’est associé à Mathieu Mottier qu’il essaiera de « doubler la mise ». Bien situé aux gains, tout sera donc question de sagesse… Et dès lors, il s’affirme tel un audacieux certes mais aussi amusant coup de poker.

PARIER SUR LA COURSE

PAU – R3C9 – FLY d’ASPE (12) – 15h05

Le pensionnaire d’Antoine de Watrigant vient, par deux fois, d’échouer de peu dans sa quête du « graal » Devancé par Royal Vati ici-même mi-décembre, il l’était ensuite par Meandro, quelques jours plus tard, à Pornichet-La Baule. A l’aise sur la « fibrée » et confié à Ioritz Mendizabal, il paraît détenir une belle carte à jouer. A l’issue d’un bon déroulement de course, il peut donc s’illustrer…

PARIER SUR LA COURSE

CAGNES-sur-MER – R5C3 – EMENCOURT BLEQUIN (3) – 16h35

Modèle de régularité, le représentant de la casaque de Bernard Delva ne doit (surtout) pas être condamné suite à son récent « faux-pas » survenu ici-même. Auparavant en tête des battus à Meslay-du-Maine d’un tournoi alors remporté par Effigie Madrik, le fils de Repeat Love avait également offert une belle – mais vaine – réplique à Diguedor au Croisé-Laroche. Redoutable finisseur et « pieds nus », il mérite crédit…

PARIER SUR LA COURSE

CAGNES-sur-MER – R5C5 – ELSA de BELFONDS (12) – 17h35

La fille de Tornado Bello n’a plus à faire ses preuves sur la « Riviera »… Irrésistible durant l’été, aux dépens de Eclat de Gloire, l’élève de Nicolas Ensch devait cependant – et par deux fois – se « casser les dents » face à Black d’Arjeanc puis… Eclat de Gloire. Au départ, sans réussite néanmoins, d’un prix de Belgique disputé à Vincennes et « épinglé » par Davidson du Pont, elle retrouve son jardin et pourrait bien se distinguer.

PARIER SUR LA COURSE

Categories Chevaux à suivre