Prix de la Côte d’Azur : les chiffres parlent pour Jean-Michel Bazire et la famille Martens

Evénement ce jeudi à Cagnes-Sur-Mer puisqu’il s’y tient le premier e.Quinté+ de trot « en dehors de Vincennes » depuis le 18 novembre 2020 et l’étape du GNT à Mauquenchy. Et c’est une course de bien belle facture qui nous attend puisqu’il s’agit du Prix de la Côte d’Azur, un Groupe III réservé à des chevaux âgés de 5 à 11 ans. Sur les dix dernières éditions, les « Martens » et Jean-Michel Bazire ont fait parler d’eux.

Les frères Martens, la preuve par trois

Grâce à Sinko du Vivier (2011), Quattro Ecus (2012) et Olmo Holz (2015), la fratrie belge, composée de Christophe à la drive et Vincent à la mise au point, a eu la main mise sur ce temps forts de l’hiver cagnois au début de la précédente décennie. 10 ans après leur première victoire, ils seront très bien représentés avec Alcoy (7 ans). Il a couru de façon espacée cet hiver et a marqué les esprits l’été dernier. Lors du Grand Prix de la Ville de Nice, il a établi le record du parcours du jour en rendant 25 mètres. Et donc couru 2950m sur le pied de 1″12″0. longtemps dans le sillage d’Altea de Piencourt, sans forcer, il s’est envolé dans le final pour réaliser une véritable démonstration face notamment à Eden Basque et Bulle de Laumont. Il retrouvera ces trois chevaux ce jeudi.

Un autre record pour Jean-Michel Bazire

Si Alcoy a été le plus rapide sur le tracé, Bel Avis s’est montré le plus prompt dans ce Grand Prix. Dans l’édition 2019, Jean-Michel Bazire a passé le poteau en tête en faisant trotter son pensionnaire en 1’12″5. Cette année, le multiple sulky d’or ne fera pas le déplacement dans le sud, mais sera doublement représenté, au premier échelon. Freyja Du Pont va découvrir Cagnes-Sur-Mer en compagnie de Gabriele Gelormini et sera pieds nus pour la première fois depuis le 20 octobre. Elle a couru discrètement mais correctement, jeudi dernier à Vincennes dans le Prix Hersilie, pendant que son compagnon de boxes Valzer di Poggio rassurait pleinement après deux échecs dans les courses qualificatives au Prix d’Amérique. Suite à cette victoire, Il trouve ici un superbe engagement à 810 euros du recul, sur l’hippodrome où il a effectué ses débuts victorieux en France en août 2018. A noter que la tenants du titre, Elsa de Belfonds et Nicolas Ensch ne seront pas de la partie mais pourraient courir le Prix de Belgique dimanche à Vincennes.

Pariez sur la course >

Categories Trot