Vincennes : Derniers réglages avant le Prix de Cornulier

Le Prix de Cornulier approche à grands pas. Et ce week-end ont lieu les dernières préparatoires à ce championnat du monde des trotteurs monté. En l’absence de Bilibili, les cartes sont redistribuées pour la belle mais aussi pour le Prix du Calvados, première étape du fameux Triptyque, décroché par le crack de la famille Abrivard l’an passé. La veille, l’inarrêtable Gladys des Plaines pourrait se sentir bien seule dans le Prix Emile Riotteau. Nous assisterons également à une petite revanche du Critérium des 3 ans, qui en ont désormais 4, et qui pourront laisser leurs « chaussures » dans leur box. C’est parti pour la revue des grands moments du week-end.

R1C2 – Prix Emile Riotteau : Gladys des plaines sans opposition ?

Ce samedi, Gladys des Plaines (7) tentera de poursuivre sa marche en avant. Depuis sa victoire dans le Prix du Président de la République, Il n’y a quasiment pas de fausse note dans les partitions qu’elle rend. Sur ses dernières sorties, seul Gospel Pat est parvenu à faire à peu près illusion face à la pensionnaire de Gilles Curens, petit modèle à l’énorme moteur. Bonne nouvelle pour elle, l’imposant cheval de Philippe Allaire ne sera pas de la partie. Ainsi, la victoire ne devrait pas lui échapper. Parmi les chevaux en forme, on note la présence de Good Luck Quick (3). Même s’il ne court que son deuxième groupe depuis le début de sa carrière, il reste sur deux succès consécutifs . Gangster du Wallon (5) avait mal digéré sa victoire dans le Prix de Vincennes 2019 car il avait enchaîné quatre disqualifications. Il est ensuite passé à l’attelé ce qui lui a permis de retrouver les bonnes allures. Il reste sur une sixième place dans le Prix Olry Roederer (Gr.III), loin des premiers. Mais le protégé de Damien Lecroq sera déferré des postérieurs pour la première fois de sa carrière. A surveiller donc et à éventuellement glisser dans un e.Trio ordre ou un e.Super4 vu qu’ils ne seront que 7 partants. Racheter aussi Grâce de Fael (6), troisième du Prix du « Président », qui a subi un petit coup d’arrêt dans le Prix Léon Tacquet il y a deux semaines.

Pariez sur la course >

Chevaux d’Amérique et confirmations attendues

Le lendemain, se disputera donc l’ultime préparatoire au Cornulier, qui fait également office de premier volet du Triptyque : le Prix du Calvados. Première attraction de cette épreuve, un 9 ans vu régulièrement dans les plus grandes courses attelés, un certain Carat Williams (13). On peut presque parler de découverte puisque sa seule sortie sous la selle date de mai 2015 à Caen. Il a très bien tenu sa partie dans le Bretagne (5e) et a couru plus discrètement dans le Bourbonnais, réalisant néanmoins un très bon dernier kilomètre et finissant aux côtés de Bilibili. Vu le timing, Sébastien Guarato doit avoir un plan bien élaboré sous sa casquette… Toujours chez les habituels « attelés », on notera la présence de deux pensionnaires de Jean-Michel Bazire, Valokaja Hindo (10) et aussi Looking Superb (8) qui passera son deuxième test après sa sixième place dans le Prix Auguste François. Daida de Vandel s’était classée deuxième, juste derrière Etonnant, qui fait l’impasse sur cette épreuve mais qui a plus que rassuré, voire étonné, en terminant dans le e.Quinté+ du Prix de Bourgogne. Chez les autres tauliers de la spécialité, Les voyants semblent au vert pour Etoile de Bruyère, lauréate du Prix Edmond Henry (Gr.II) le 23 novembre, elle s’est ensuite entretenue à l’attelé dans le Prix Jean Dumouch (20/12). Idem pour Fado du Chêne. Le pensionnaire de Julien Le Mer a renoué avec la victoire, qui le fuyait depuis 11 mois, dans le Prix Joseph lafosse (Gr.II). Il a de plus pris un petit ascendant psychologique sur Feeling Cash, qui fait l’impasse dimanche mais qui sera l’un des favoris du Cornulier.

Pariez sur la course >

Sur un air inédit de revanche

Avant le e.Quinté+ de dimanche, une partie des meilleurs néo 4 ans s’affrontera dans le Prix de Tonnac-Villeneuve (Gr.II). Les deux premières du dernier Critérium des 3 ans Hanna des Molles et Havanaise manqueront à l’appel, tout comme Helgafell. Ainsi Hohneck (6), Hirondelle Sibey (7) et Hooker Berry (8) demeurent comme de sérieux prétendants au succès. Il faut savoir que sept des huit chevaux au départ vont évoluer pieds nus et ce pour la première fois. Seul Luc Roelens a fait le choix de laisser Heartbreaker One (5) ferré (ou plaqué).

Pariez sur la course >

Categories Trot