Vincennes mercredi 16 décembre : Looking sous la selle

Ce Prix Auguste François, labellisé Groupe III, est l’occasion de voir s’affronter des débutants au monté, confirmés à l’attelé, et des valeurs sûres de la spécialité. Deux fils du légendaire Timoko seront au rendez-vous. Mais c’est sans doute sur Looking Superb, deuxième du Prix d’Amérique 2019, que les premiers regards vont se tourner.

Le protégé de Jean-Michel Bazire avait donc été l’une des sensations du meeting d’hiver 2018-2019. Il avait ensuite poursuivi sur sa lancée en s’adjugeant le Prix de l’Atlantique, et prenant la deuxième place d’un autre Groupe I, le Prix René Ballière. Cette année, Il a peu brillé sur notre sol. Au printemps, il a tenté d’aller se changer les idées en Scandinavie où il a pris une série de cinquièmes places. Pour son retour à Vincennes, il s’est montré discret dans le Prix des Cévennes (le 28/10) et dans le Bretagne. Dimanche dernier, il n’a pris part au Prix du Bourbonnais, et pour cause. Son mentor avait déjà tout planifié courant novembre. Il s’ en était expliqué au micro d’Equidia. Et il donne l’impression d’avoir un objectif précis.

Autre débutant sous la selle, lui aussi âgé de 7 ans, un certain Dreammoko. Devenu un habitué des joutes dans le Nord de l’Europe, il n’a pas été revu à Vincennes depuis le 26 janvier 2019. A l’époque, Il était entraîné par Richard Westerink, puis est passé entre les mains de Björn Goop et désormais dans celles de Romain Derieux. Il profite du fait de renouer avec la cendrée pour changer de discipline. Et il va se retrouver face à celui qui mérite vraiment de regagner sa course, et qui n’est autre que son frère, le très véloce Etonnant. Pour la casaque de ce même Ricahard Westerink, et donc les couleurs de son père Timoko, il nous a gratifiés de magnifiques envolées en solitaire, pour au final être battu d’un rien. Par Boss du Meleuc puis Etoile de Bruyère. Mais sa course la plus mémorable, sur les 2175m de la grande piste empruntés ce mercredi, demeure être le Prix de l’Ile de France 2020, avec Bilili à ses trousses dans le final. Pour le plaisir, vous pouvez revoir ce moment historique.

Petite parenthèse concernant le crack Bilibili… Il semble en pleine forme à un peu plus d’un mois du Prix de Cornulier. En attestent ces chronos relevés par Bruno Jolivet, notre confrère de Paris-Turf, à l’issue du récent Prix du Bourbonnais.

Mais revenons à notre Prix Edmond Henry. Etonnant sera donc un prétendant au titre, lui qui n’a plus gagné à Vincennes depuis plus de 2 ans (Prix Olry-Roederer). Une victoire, Daïda de Vandel peut y prétendre vu ce qu’elle a montré dans le Prix de l’Ile de l’Oléron. Elle en est à trois succès consécutifs à Vincennes dans la spécialité. Mais elle va redécouvrir ce parcours de vitesse, auquel elle n’a plus fait face depuis février 2019. Nous avons débuté en évoquant un cheval de Jean-Michel Bazire. Eh bien sachez qu’il en présentera un deuxième, et un vrai spécialiste du monté puisqu’il s’agit de Chalimar de Guez. Troisième de Boss du Meleuc et Etonnant dans le Prix Reynolds, il ne devrait pas être loin de la vérité.

Après ces quelques indications, c’est à vous de jouer et de parier sur ce Prix Auguste François, support de e.Pick5.



Categories Trot