Breeders’Cup : la France bien représentée aux Etats-Unis !

Mis à jour après Live Insta avec Pauline Chehboub, co-gérante du Haras de la Gousserie et Pierre-Charles Boudot, meilleur jockey de plat français.

Un mois après le week-end de l’Arc, les fans inconditionnels de galop seront une nouvelle fois bien servis vendredi et samedi prochain. De l’autre côté de l’Océan Atlantique, loin des résultats présidentiels, l’hippodrome de Keeneland accueille le grand week-end de la Breeders’Cup ! Quatre groupes I seront au programme pour cette première journée.

R6C7 – Breeders’ Cup Juvenile Turf : Sealiway et Go Athletico pour bien débuter le week-end

Honneur aux poulains de deux ans pour le premier groupe I de la journée. Disputé sur 1.600 mètres, seize concurrents s’affrontent sur la piste en gazon. Deux chevaux français seront en lice : Sealiway (1) et Go Athletico (12). Le premier vient de surclasser l’opposition dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère, s’imposant par huit longueurs. Le protégé de Frédéric Rossi, n’aura pas le terrain lourd qu’il affectionne et sera rallongé. Mickaël Barzalona, son jockey tentera de devenir le deuxième français à remporter cette course après Julien Leparoux en 2007. Aurélien Lemaître sera en selle sur Go Athletico (12) pour l’entraînement de Philippe Decouz. Le hongre de deux ans a fini deuxième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr.II) découvrira également une distance aussi longue. Son metteur au point tentera d’obtenir un premier groupe I dans sa carrière. Jockey expatrié aux Etats-Unis, Flavien Prat sera le troisième tricolore avec Ebeko (10), qui monte sérieusement de catégorie.

La coalition O’Brien même aux Etats-Unis !

Présent également aux Etats-Unis, Aidan O’Brien délègue Battleground (9). Fils de Found, lauréate du Prix de l’Arc de Triomphe 2016 et de la Breeders’ Cup Turf 2015, le poulain monté par Ryan Moore fait très belle impression depuis ses débuts. Le rallongement de la distance devrait également le servir. Recordman de la course avec quatre succès, l’homme de Ballydoyle devra se méfier du tenant du titre Chad Brown, qui délègue Public Sector (4). Ce dernier sera associé à Irad Ortiz Jr, le meilleur jockey du côté des Etats-Unis.

Le prono de Pauline Chehboub et Pierre-Charles Boudot :

Un e.Couplé Gagnant/Placé 1 Sealiway et le 6 Mutasaabeq

PARIER SUR CETTE COURSE >

R6C8 – Breeders’ Cup Juvenile Fillies

Les européennes absentes face à Simply Ravishing

Disputée sur le dirt et la distance de 1.700 mètres, la Breeders’ Cup Juvenile Fillies réunit sept concurrentes. Aucune européenne ne sera de la partie ce dont va tenter de profiter Simply Ravishing (1). Impressionnante lauréate des Darley Alcibiades Stakes (Gr.I) sur ce même hippodrome, la protégée de Kenneth McPeek se présente invaincue en trois sorties. Associée à Luis Saez, elle s’annonce redoutable. Face à elle, une autre invaincue : Princess Noor (7). La pouliche entraînée par le redoutable Bob Baffert s’est envolée dans un groupe II. Montée par Victor Espinoza, elle briguera un quatrième succès de rang et cherchera à succéder à British Idiom au palmarès de cette épreuve.

PARIER SUR CETTE COURSE >

R6C9 – Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf : Campanelle face à la délégation américaine

Pendant pour les pouliches de la Breeders’ Cup Juvenile Turf, l’une d’elles semblent faire office de grande favori. Invaincue en trois tentatives, Campanelle (10) reste sur un succès en France à l’occasion du Prix Morny (Gr.I) à Deauville. La protégée de Wesley Ward sera associée au redoutable Lanfranco Dettori. La seule incertitude réside sur la distance, elle qui n’a jamais évolué au-delà des 1.200 mètres. Cette crainte est également partagée par Miss Amulet (2). Deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr.I) à Newmarket, elle sera montée par Julien Leparoux, jockey français expatrié depuis plusieurs années. Il tentera de devenir le troisième tricolore à remporter cette course après Christophe Lemaire en 2012 avec Flotilla et Florent Géroux en 2015 avec Catch A Glimpse. Côté Irlandais, il faut noter la présence de Mother Earth (8) qui défend l’entraînement d’Aidan O’Brien. Elle aura pour elle son aptitude avérée sur cette distance, venant de terminer troisième des Fillies’ Mile (Gr.I) à Newmarket.

Des Américaines invaincues au départ

La Grande Bretagne devra se méfier des locales, emmenée par Aunt Pearl (5). La protégée de Brad Cox s’est imposée sur cet hippodrome dans un Groupe II et a la tenue nécessaire pour réussir sur cette distance. Elle sera associée à Florent Géroux et brigue une troisième victoire en autant de sorties. Madone (9), associée à Flavien Prat, et Plum Ali (4) n’ont pas connu la défaite et seront des rivales redoutables.

PARIER SUR CETTE COURSE >

R6C10 – Breeders Cup Juvenile : Vers un match Essential Quality – Jackie’s Warrior ?

Dernier Groupe I de la journée, les poulains de deux ans s’affrontent ici sur le dirt. Un match est attendu dans cette dernière épreuve. Dans l’ordre du programme, Essential Quality (5) reste sur une victoire dans un Groupe I sur cet hippodrome. Capable d’être près de la tête, un avantage ici, il tentera d’offrir à son metteur au point, Brad Cox, et Luis Saez, l’un des meilleurs jockeys aux Etats Unis, un premier sacre dans cette course. Face à lui, Jackie’s Warrior (7) est un double lauréat de Groupe I. Lauréat à quatre reprises en autant de sorties, le protégé de Steven Asmussen est impressionnant et a réussi son entrée en matière sur cette distance. Monté par Joël Rosario, il ne devrait pas sortir du podium.

PARIER SUR CETTE COURSE >

Categories Breeder's Cup