Les Chevaux à suivre du mardi 20 octobre

DEAUVILLE – R1C3 – APPOLO FLIGHT (7) – 13h50

Modèle de constance, le pensionnaire de Ludovic Gadbin a été « récompensé » de ces efforts début septembre à Mont-de-Marsan. Où il dominait notamment Picnic Royal et King of Twist. Auparavant dauphin de Letty’s Marvel à Deauville, il n’avait pas démérité, loin s’en faut, à ce niveau, toujours sur la Côte Normande au cours de la période estivale. Terminant alors dans le sillage de Chasselay et Chailloue. A ne pas condamner sur sa prestation strasbourgeoise, cet adepte de la course en tête est capable de se « racheter », surtout avec la complicité de « PC » Boudot.

PARIER SUR LA COURSE

DEAUVILLE – R1C8 – ALLEZ HENRI (12) – 16h45

En tête des battus d’un « événement » estival remporté par Axcelerator avant qu’il n’échoue de (très) peu aux dépens de Gipsy Jet Sept, toujours sur la Côte Normande, le représentant de la « Team Prod’homme » n’a pas dévoilé son vrai visage dernièrement à Saint-Cloud. Lorsqu’il fut « l’ombre de lui-même » à l’occasion d’un tournoi dominé par Breath of Fire. Redescendant sensiblement de catégorie, il serait imprudent de faire fi de ces chances. Il se défini tel un pari amusant.

PARIER SUR LA COURSE

COMPIEGNE – R2C6 – EL TEJAR (8) – 15h17

Le succès au bout des sabots, lors de ces premiers pas en compétition à Angoulême, au printemps passé, le fils de French Fifteen veillait à découvrir cette satisfaction… face à l’obstacle. Ainsi, lauréat sur ce même tracé, aux dépens de Peps de Lune, il signait un retour victorieux à Châteaubriant. Où il disposait, sur les « balais » de The Great One. Sur sa lancée, il se jouait ensuite de la résistance de Coco Fennel, sur le parcours du jour. Au mieux, l’élève de Sindy Marsch essaiera de « grimper » de catégorie avec bonheur.

PARIER SUR LA COURSE

VINCENNES – R3C4 – GOOD MORNING ELGE (9) – 18h12

Sous la férule de l’habile Jeroen Engwerda, ce « rejeton » de Tucson comptabilise déjà … quatre succès en seulement huit prestations publiques. Souverain en débutant, sur ces terres à Wolvega, avant qu’il ne double la mise à Saint-Omer – face à Germanus – au cours de l’été 2019, il s’illustrait dans la foulée à Enghien. Où il triomphait aux dépens de Genevrier. Sitôt au repos, il semble progressivement retrouver la « bonne carburation » et sa victoire, en dernier lieu, au Croisé-Laroche le démontre. En dépit d’un numéro en dehors, il mérite donc attention.

PARIER SUR LA COURSE

Categories Chevaux à suivre