les chevaux à suivre du mercredi 16 septembre

LA CAPELLE – R1C1 – EL MAGNIFICO (6) – 13h50

Après un honorable début de carrière… tricolore, c’est dorénavant sous la férule de Heins Wewering que le fils de Tucson cherche à s’illustrer. Principalement au « Plat Pays » mais également dans l’hexagone où il effectue régulièrement de fructueuses incursions. Ainsi devait-il offrir une belle réplique à Erwing durant l’automne à Strasbourg. Puis en dernier lieu, réussissait-il à s’intercaler entre Espoir de Lara et Emencourt d’Azif au Croisé-Laroche. A l’issue d’un bon déroulement de course, il peut prétendre jouer les trouble-fêtes.

PARIEZ SUR LA COURSE

LA CAPELLE – R1C6 – GARUDA FLIGNY (6) – 16h45

Victorieux au printemps, à Hambourg-Bahrenfeld puis Berlin Mariendorf face à Favori de la Basle puis Baladin Williams, le pensionnaire de l’habile Age Posthumus veillait à signer un « retour gagnant » en France. Puisqu’il se jouait de l’adversité – et notamment celle de Gossip Boy – à Enghien à la mi-juillet. Moins « tranchant » depuis, il serait toutefois imprudent de le sous-estimer. D’autant qu’il disposait d’un engagement très favorable. Avec la complicité de Robin Bakker, il mérite crédit.

PARIEZ SUR LA COURSE

AUTEUIL – R3C5 – GENERAL NOUS VOILA (8) – 13h25

Souverain durant l’automne et en « débutants » à Lignières – face notamment à Guyane – l’élève de Nicolas de Lageneste confirmait ses bonnes dispositions tout en se heurtant à la ténacité de Gepetto, dans la foulée, à Lyon-Parilly. Au repos dès lors, c’est sur les « balais » de Moulins, au printemps, qu’il effectuait sa réapparition, ne se résignant à déposer les armes que devant Gamme de Mirande. Malchanceux depuis à Pau, ses premiers pas sur la Butte Mortemart seront à suivre de près.

PARIEZ SUR LA COURSE

FONTAINEBLEAU – R4C3 – SNOOZE BUTTON (9) – 16h27

Sérieux et courageux, ce fils de Zoffany gagne « très honorablement son avoine »… Mais tarde à ouvrir son palmarès. Auparavant Outre-Manche, c’est désormais dans l’hexagone qu’il entretient l’espoir d’y parvenir. En retrait, le 15 août à Deauville, d’un tournoi alors « épinglé » par Mojo Boy, il ne se révélait guère plus menaçant dans la foulée, toujours sur la Côte Normande. Néanmoins, la présence de Christophe Soumillon suscite l’attention. C’est un coup de poker.

PARIEZ SUR LA COURSE

Categories Chevaux à suivre