GNT à Saint-Malo: La belle opportunité pour Et Voilà de Muze

8e étape à Saint-Malo

La belle opportunité pour Et Voilà de Muze

Si près du but en dernier lieu à Maure-de-Bretagne, le pensionnaire de Sébastien Guarato découvre l’opportunité de parvenir cette fois à ces fins.

La médaille d’or lui a glissé entre les sabots lors de la précédente échéance au profit de Diable de VauvertEt Voilà de Muze (7) aura à cœur d’éviter semblable (cruelle) désillusion ce mercredi à l’occasion d’une nouvelle incursion en Bretagne. Sur le tracé sélectif de Saint-Malo où la caravane du Grand National du Trot fait donc escale, le fils de Royal Dream bénéficiera d’ailleurs de conditions particulièrement favorables. « Tranchant » à Toulouse au début du mois de juin aux dépens notamment de sa compagne de boxes Emily de Montfort, il ne l’a certes pas (vraiment) été récemment à Langon mais mérite d’être repris.

Défi Pierji en quête d’un rachat

Toutefois, le partenaire de Hugues Monthulé risque – bel et bien – de devoir s’employer s’il ne souhaite pas échouer dans son entreprise. D’autant que l’adversité entend faire quelques vagues. A commencer par Défi Pierji (9) actuel « Maillot Jaune » du circuit mais dont la plus récente prestation s’est avérée bien pâle aux Sables d’Olonne. Une contre-performance que l’élève de la « Team Abrivard » tentera d’effacer, espérant ainsi en faire voir de toutes les couleurs à ces rivaux.

Idéalement situé aux gains, celui qui s’était joué de l’opposition lors de l’étape inaugurale à Amiens détient les atouts nécessaires pour prétendre s’illustrer. « Pieds nus » et sur la foi de sa tentative lavalloise, où il n’avait rendu les armes que devant Calou Renardière et Dollar Soyer, il serait imprudent de le sous-estimer.

Comme d’ailleurs Fairplay d’Urzy (5) dont les ultimes sorties ne reflètent le vrai visage. Jugé digne d’être au départ d’un Critérium Continental « épinglé » cet hiver par un certain Face Time Bourbon, le fils de Ready Cash s’affirme comme un lauréat potentiel. Confié à Eric Raffin, ce quadruple vainqueur sur la cendrée de Vincennes au cours du second semestre de l’année écoulée garde son mot à dire.

Echo de Chanlecy séduisant trouble-fête

Redoutable finisseur, Balzac de l’Iton (13) vient de taper dans l’œil (des observateurs) par sa fin de course à Cabourg. Où il terminait dans le sillage d’un inapprochable Lover Boy. Net regain de forme que ce « vétéran » demeure capable de confirmer sur ce parcours. Et cette longue ligne droite qui servira ses intérêts. Incontestablement. S’il apparaît à portée de fusil au sortir du tournant final, il s’annoncera redoutable. Et constitue un amusant trouble-fête.

Catégorie où pourrait également figurer Diva du Granit (4) modèle de régularité. Victorieuse au printemps aux Sables d’Olonne puis à Rouen-Mauquenchy, respectivement face à Duang Taa puis Divine de Navary, elle n’a pas démérité récemment au Mans, en léger retrait de Dreamer Boy et Cynthia. Bien qu’elle « grimpe » sensiblement de catégorie, elle essaiera de tirer son épingle du jeu. Et séduira les amateurs d’outsiders spéculatifs lesquels jetteront aussi leur dévolu sur Echo de Chanlecy (2) irréprochable ainsi que Frédo Griff (1) à l’affût du moindre faux pas.

  • GRAND NATIONAL du TROT

Attelé – Course nationale – Groupe III – 75.000 € – 2.950 m (corde à droite) – 15 partants

Départ : 13 h 47

Notre choix :

ET VOILA de MUZE (7) et DEFI PIERJI (9), Fairplay d’Urzy (5), Balzac de l’Iton (13), Echo de Chanlecy (2), Diva du Granit (4) et Frédo Griff (1)

  • Un peu d’histoire…

Sous un soleil généreux, Jean-Michel Bazire et Dorgos de Guez avaient donnés … chaud à leurs (très) nombreux preneurs en connaissant quelques soucis d’allures dans la phase finale. Une arrivée mouvementée plus encore lorsque Calou Renardière, à la lutte pour la victoire, devait se désunir aux abords du poteau. Après enquête, le premier nommé était maintenu et s’imposait aux dépens de l’animateur Elvis Madrik. Revenu de la seconde moitié du peloton, Beau de Grimoult terminait bien… en retrait et subtilisait la troisième place à Belle Louise Mabon, courageuse « en diable » Autre honorable finisseur, Cantin de l’Eclair venait ensuite. 

  • Le classement après la 7e étape 

Grand National « Chevaux »

 1. Défi Pierji 24 points (2 participations)

 2. Drôle de Jet 16 points (2)

 3. Calou Renardière, Flèche du Yucca, Diable de Vauvert 15 points

 6. Fashion Queen 14 points (2)

 7. Belle Louise Mabon (2), Dollar Soyer, Et Voilà de Muze, Dascalia 10 points

11.  Dexter Chatho, Frisbee d’Am 8 points

Grand National « Drivers »

 1. Eric Raffin 26 points (3 participations)

 2. Léo Abrivard 23 points (2 participations)

 3. Anthony Barrier, Gabriele Gelormini, Jean-Philippe Dubois, Pierre Vercruysse 10 points

 7. François Lagadeuc, David Thomain, Hugues Monthulé 10 points

10. Alexandre Abrivard 9 points (2)

11. Charles-Julien Bigeon 8 points

Grand National « Amateurs »

1. François Chapdelaine 29 points (3 participations)

2. Alice Beaucamp 20 points (2)

3. Marion Plassais, Yannick Desmet 15 points

5. Julie Lelièvre, Pierre Divaré, Sébastien Laboutique 10 points

8. Jean-Philippe Bazire, Dimitri Crespel, Fabrice Perron, Cyril Baty 8 points.

Grand National des Jockeys

1. Eric Raffin 25 points (2 participations)

2. François Lagadeuc 21 points (2 participations)

3. Guillaume Martin, Antoine Voisin 16 points (2)

5. Clément Frecelle, Théo Peltier 15 points

7. Alexandre Abrivard, Julien Raffestin 10 points

9. Paul-Philippe Ploquin 9 points (2)

Saint-Malo, mode d’emploi

  • Accès à l’hippodrome

L’hippodrome de la Côte d’Emeraude est situé à deux pas de la cité fortifiée, 9 rue Jean-Pierre de Triqueville. Un tracé à main droite qui se révèle pluri-disciplinaire, doté d’une ligne droite de 300 m.

Venir en voiture : Autoroute 11 puis A81 ensuite N13, direction Saint-Malo.

Venir en train : La gare la plus proche se situe à 1 km, à Saint-Malo.

Venir en avion : Aéroport Dinard-Pleurtuit se situe à 25 km

Plus d’info : 02 99 56 19 58 (secrétariat) ou www.hippodrome-saintmalo.com

Categories Grand National du Trot