Trophée Vert à Landivisiau : Blues des Landiers, des rêves en jaune ?

4e étape à Landivisiau

  • Blues des Landiers, des rêves en jaune ?

Si le public – protocole sanitaire oblige – sera (malheureusement) défaut une fois de plus, la qualité est bel et bien au rendez-vous de cette quatrième échéance « post confinement »

Son sympathique mentor, Dominique Chéradame, ne s’en était jamais caché… « Se succéder à lui-même au tableau d’honneur de cette compétition » attise les rêves les plus fous. Depuis son coup d’éclat réalisé sur le petit anneau d’Arras, Blues des Landiers (18) a pris soin de démontrer que ce challenge ne pouvait être jugé insurmontable… Et si son partenaire regrettait l’annulation de certaines étapes, il s’est empressé d’affirmer qu’il serait « pratiquement de tous les voyages » Promesse tenue puisque le fils de Phegyas foulera bien dimanche le gazon finistérien. Animé par la farouche volonté de le marquer de son empreinte. Cependant, la tâche s’annonce délicat mais avec ce sujet au (très) grand cœur, rien ne défini comme impossible.

Blues des Landiers en quête d’un nouvel exploit

Contraint – comme d’accoutumé – à devoir s’élancer au troisième poteau, Blues des Landiers (18) n’aura d’autre alternative que de sortir le grand jeu face à une opposition aux dents longues. Ainsi trouvera-t-il sur son chemin Duel du Gers (12), dans l’ombre d’Altéa de Piencourt à Lyon-Parilly fin mai avant de fort bien tenir sa partie dans le sillage de Delfino et Django du Bocage à Laval. Idéalement situé aux gains, l’ambassadeur de la casaque de Jean-Michel Rancoule fait son entrée dans ce circuit, « pieds nus » et avec de légitimes prétentions.

Bénéficiant de conditions avantageuses, Epona du Passage (6) cherchera à en profiter. Honorable au Mans en dernier lieu, la protégée d’Aymeric Thomas a des titres à faire valoir. Même si sa marge de manœuvre ne se révèle pas extensible, il serait imprudent de faire fi de ces chances.

Duel du Gers, entrée fracassante ?

Elle retiendra par conséquent notre attention à l’image d’une Comtesse du Clos (9) au mieux de sa condition. Souveraine à Saint-Malo, au début du mois, aux dépens de Empereur du Cébé et Clyde de la Roche, elle vient de vaillamment se comporter à Maure-de –Bretagne. A l’occasion d’une étape du Grand National du Trot « épinglée » par Diable de Vauvert où elle concluait en tête des battus. Une « perf » de choix qui lui autorise à émettre de sérieuses prétentions.

Etincelant il y a peu, face notamment à Jerry Mom et Estola, Ce Bello Romain (13) apprécierait surfer sur cette belle vague d’euphorie. En dépit d’un engagement guère favorable, il demeure imprudent, voire impossible, de ne pas lui accorder crédit. D’autant que sa prestation mi-mars à Caen, où il s’intercalait entre Bugsy Malone et Eridan plaide en sa faveur. Incontestablement…

Ce Bello Romain sur sa lancée

En quête d’un rachat, El Villagio (10) séduira les amateurs de trouble-fêtes. Impérial durant l’hiver, sur les bords de la Méditerranée, où il aligna notamment trois « bâtons », l’élève de Louis Baudron a donc raté sa réapparition « post confinement » Toutefois, il peut envisager remettre les pendules à l’heure. Et complètera notre choix avec Derby du Dollar (11) dont la tentative arrageoise est à oublier…

6. GRAND PRIX de LANDIVISIAU (Réunion 4)

4e étape du Trophée Vert – Attelé – Course A – 40.000 € – 3.200 m, corde à droite – 18 partants

Départ : 16 h 07

  • Notre choix

DUEL du GERS (12) et BLUES des LANDIERS (18) puis Epona du Château (6), Comtesse du Clos (9), Ce Bello Romain (13), El Villagio (10) et Derby du Dollar (11)

>> PARIER SUR CETTE COURSE

Confidences…

« Une belle opportunité avec Blues des Landiers »

Dominique Cheradame

« Il a réalisé une « perf » de choix lors de la précédente étape à Arras. Sur un tracé où rendre la distance n’est jamais chose aisée. Disons qu’il a été égal à lui-même. Il ne faut en aucun cas lui en vouloir en dernier lieu où je plaide coupable. Je l’ai drivé à l’envers comme cela m’arrive malheureusement parfois. Cette sortie parisienne devait avant tout le maintenir en bonne condition…

Dimanche, sur un tracé qui nous a déjà réussi par le passé, j’en attends une belle prestation. La piste est large et autorise à émettre de légitimes ambitions. L’opposition est de taille mais il détient une belle carte à jouer à mon sens. Notre objectif sera de bien faire, cela va de soit, mais aussi de collecter des points, « grignoter » notre retard en vue d’une victoire finale au classement. Blues est plein peau. C’est mon « P’ti Champion » et je suis convaincu qu’il va encore me faire énormément plaisir.  »

Classement après la 3e étape

  • Chevaux

 1. Astor de Rozoy (3 participations) 33 points

 2. Diesis du Goutier (2) 24 points

 3. Blues des Landiers (2) 21 points

 4. Derby du Dollar (2) 12 points

 5. Daguet Normand (1) 10 points

 6. Déesse Saint Bar, Danse Melody (1) 8 points

 8. Aribo Mix, Canular (1) 6 points

10. Calvia 5 points

  • Apprentis

1. Luc-Jérôme Legros (2) 16 points

2. Béatrice Bossuet, Nicolas-Richard Brossard (1 participation) 15 points

4.   Amélie Andrieux, Adrien Dart, Thibault Barassin (1) 10 points

7.   Julian Cordeau (1) 9 points

  8.   David Bertrand, Adrien Mériel, Erwan Herbeau (1) 8 points

  • Amateurs

 1. Nicolas Desmarres, Thomas Martin, Pierre-Loup Devouassoux (1 participation) 15 points

 4. Jacques Campous, Adrien Geneste, David Lepère (1) 10 points

 7. Cyril Chesne, Katia Desmarres, Manuel Seone-Gil (1) 8 points

10. Daniel Lefranc, Denis Dupré, Franck Pithon, Léa Lizée (1) 6 points

 9. Denis Dupré, Jean-Sébastien Seigné (1) 5 point

  • Landivisiau, mode d’emploi

L’hippodrome de Croas-al-Leuriou s’apparente comme l’une des plus jolies pistes en herbe de l’Ouest. Dans un cadre jugé « magnifique », cet environnement se veut plurisdisciplinaire et propose une ligne droite longue de 350 m. .

  • Prochaine étape : 5 juillet à Agon-Coutainville (Manche)
Categories Trophée vert