Des mesures sanitaires strictes pour la reprise

Après quasiment deux mois d’inactivité sur les hippodromes, hommes et chevaux retrouvent la compétition ce lundi 11 mai. Et comme pour la plupart des commerces et services qui rouvrent, les courses hippiques sont soumises à des mesures sanitaires strictes.

Pour garantir la sécurité de tous, la Fédération Nationales des Courses Hippiques a établi un cahier des charges exigent que les sociétés de courses doivent respecter pour assurer la bonne tenue des épreuves.

Les principes généraux de ce dispositif sont :

  • Les réunions de courses se déroulent à huis clos sans public,
  • Les effectifs présents sur les hippodromes sont limités (deux personnes par cheval partant),
  • Des mesures de sécurité sanitaire rigoureuses s’imposent avec contrôle de la température lors de l’accès au site, port du masque obligatoire, organisation adaptée pour les espaces de travail sensibles (secrétariat des balances, vestiaire, infirmerie, bureau vétérinaire, ….).

Le cahier des charges complet peut être consulté en cliquant sur ce lien.

Ce nouveau dispositif, plus rigoureux, s’inspire de celui déjà mis en place au début de la pandémie. Les jockeys devront eux aussi porter un masque. Bertrand Lestrade, jockey d’obstacle s’exprimait au micro d’Europe 1 ce dimanche : “On a l’obligation de porter un masque et on a la possibilité de le descendre [sous le nez] si jamais on a peur d’être gêné lors de la course seulement une minute avant le départ de la course

Le respect de ces mesures sanitaires est extrêmement important pour protéger les professionnels du virus et pour éviter une nouvelle interruption des courses liée à un reconfinement. C’est pourquoi l’accès aux hippodromes sera réservé aux socio-professionnels. Il sera toujours possible de suivre les courses grâce au live sur PMU.fr ou sur Equidia.fr dont tous les services sont désormais accessibles gratuitement.

Categories Actualités PMU