GNT à Vincennes : Une finale au parfum de « course-poursuite »

14e étape à Paris-Vincennes

Cleangame ou Elvis Madrik ? S’il serait audacieux de résumer cette ultime joute à une « passe d’armes » entre ces deux prétendants, force est néanmoins de constater qu’ils attireront bon nombre de regards…

Seul à s’élancer au troisième échelon, Cleangame (15) à rejoindre puis devancer Elvis Madrik (8), dont l’ultime « escapade » provinciale – à Rouen-Mauquenchy – vient de tomber dans son escarcelle ? Serait-ce l’équation de cette finale d’un Grand National du Trot qui aura tenu toutes ses promesses… Toujours est-il que cette interrogation hantera les esprits des turfistes à l’heure du choix.

Impressionnant d’aisance à Nantes, le premier nommé a, depuis longtemps, fait de cette dernière échéance un objectif. « Pieds nus », celui qui prétends à la passe de cinq doit cependnat relever un authentique pari. Combler son handicap initial face à une opposition qui cherchera à profiter de l’aubaine. Véritable « rouleau compresseur », Cleangame a peut-être rendez-vous avec l’histoire du GNT.

Cleangame, un rendez-vous avec l’histoire ?

Venu « sur le tard », Elvis Madrik (8) se dresse toutefois sur son chemin… « Cette compétition me tient à cœur. Je m’efforce chaque année de bien y tenir ma partie » confiait récemment l’autre JMB – comprenez Jean-Michel Baudouin -, mentor de ce fils de Overtrick. Lequel s’était joué de l’adversité à Meslay-du-Maine… suscitant alors les « rêves les plus fous » parmi son entourage. Lauréat aux points, l’intéressé essaiera de frapper un grand coup le jour J.

Au mieux et soucieux de repousser constamment ses limites, Défi de Retz (3) s’en découvre un … nouveau. Tirer son épingle du jeu dans un tournoi où il guettera le moindre faux pas de ces deux rivaux. Souverain, par deux fois ici-même, il peut – éventuellement – « courir rapproché » mais détient les atouts pour (espérer) bien faire. A l’image d’ailleurs de Calaska de Guez (10), autre atout de Jean-Michel Bazire. « Sans chaussures », la fille de Pommerol de Laumac reste sur une victoire obtenue aux dépens de Colonel et Direct Way. Sa candidature est à prendre en considération.

Eclat de Gloire le « bien nommé » ?

Dans l’ombre de ce quatuor, nombreux seront ceux qui aimeront apparaître sous les projecteurs. A commencer par l’insaisissable Black Jack From (4)… Dans « toutes les allures », en dernier lieu en Pays de Bray, alors qu’il opposait une farouche résistance à Elvis Madrik, l’élève de Guillaume Gillot est toujours capable d’un coup d’éclat. Dur à l’effort, celui qui était parvenu à mener sa tâche à bien fin octobre – pour dominer Be One des Thirons sur le pied de 13 et fraction… – comptera des supporters.

Figurera dans cette colonne des « séduisants outsiders » où Eclat de Gloire (1) sera également mentionné. Au nom prédestiné ( ?), le protégé de Loris Garcia ne semble avoir rien à perdre mais bien tout à gagner ! Auréolé d’un succès à Lyon-Parilly face à Elixir du Rabutin, il se « frotte » à de sérieux clients mais … un accessit pourrait lui revenir.

Redoutable finisseur, Clarck Sotho (12) affichera semblable prétention. Comme à Rouen-Mauquenchy il y a peu, il tentera de tirer son épingle du jeu au terme d’une longue course d’attente.

Grand National du Trot Paris-Turf

14e étape du Grand National du Trot

Attelé – Nationale – Groupe III – 85.000 € – 2.850 m – Corde à gauche – 16 partants

Départ : 15 h 15

Notre choix

ELVIS MADRIK (9) et CLEANGAME (15 puis Défi de Retz (3), Calaska de Guez (10), Black Jack From (4), Eclat de Gloire (1) et Clarck Sotho (12)

Un peu d’histoire

Les « Finales » sur le Plateau de Gravelle ont toujours réservées de belles empoignades, des moments épiques qui ont fait l’histoire du Grand National du Trot. Jugez plutôt… La saison passée, Blé du Gers – alors associé à Alexandre Abrivard – se jouait de la ténacité d’un Ceylan Dairpet en pleine possession de ses moyens et d’un Cleangame, paré du « maillot jaune » … Avec une belle autorité, le premier nommé veillait à inscrire son nom au palmarès de cette épreuve. Comme l’avait fait auparavant un autre pensionnaire de JMB, en l’occurrence Bel Avis.

Sous la poigne de son mentor, le fils de Ganymède avait alors tenu en respect Vulcania de Godrel, redoutable finisseuse. Rapprochée depuis en face, Violine Mourotaise s’octroyait, après lutte, le second accessit sous la menace d’un Vanderlov pas des plus « chanceux » dans la phase finale.

Le classement après la 13e étape 

Grand National « Chevaux »

 1. Elvis Madrik (6 participations) 49 points

 2. Bachar (7) 47 points

 3. Calaska de Guez (3) 28 points

 4. Dream de Lasserie (2), Baron du Bourg (4) 26 points

 6. Beau de Grimoult (4) 25 points

 7. Dorgos de Guez (2) 24 points

 8. Bleu Ciel (3) 22 points

 9. Belle Louise Mabon (4), Delfino (3), Cocktail Desbois (2) 21 points

12. Clarck Sotho (3) 19 points

 10. Cross Dairpet (3), Défi de Retz (2) 17 points

 12. Christo (2), Bulle de Laumont, Colt des Essart, Cleangame 15 points

Grand National « Drivers »

 1. Franck Nivard (9 participations) 67 points

 2. Eric Raffin (10) 50 points

 3. Jean-Michel Bazire (3) 45 points

 4. Emmanuel Allard (6) 38 points

 5. Matthieu Mottier (7) 30 points

 6. Romain Derieux (2) 25 points

 7. Alexandre Abrivard (6) 24 points

 8. Gaston Jérémy Van Eeckhaute (4) 23 points

 9. Franck Anne (4) 22 points

10. Tony Le Beller (5), Adrien Lamy (4) 21 points

12. Alain Laurent (2), Yves Dreux (4) 18 points

Grand National « Jockeys »

 1. Alexandre Abrivard (6) 83 points

 2. Eric Raffin (8) 51 points

 3. Florian Desmigneux (4) 27 points

 4. Anthony Barrier (3), Antoine Wiels (3) 25 points

 6. Matthieu Abrivard (2) 23 points

 7. David Thomain (6), Adrien Lamy (4) 22 points

 9. Matthieu Daougabel (2), Matthieu Mottier (5) 21 points

11. Paul-Philippe Ploquin (4) 19 points

12. Franck Nivard (4) 17 points

13. Margot Grollier (2), Guillaume Martin (2) 16 points

15. Anthony Tintillet, Cédric Terry (1) 15 points

Grand National « Amateurs »

  1. Dimitri Crespel (7 participations) 68 points

  2. Cyril Baty (3) 29 points

  3. Adeline Hergno (3) 26 points

  4. Didier Eoche (8) 24 points

  5. Ivan Jublot (4) 21 points

  6. Eric Frémiot (2) 16 points

  7. Sophie Blanchetière, Ivan Jublot, Jérôme Xavier Maillard, Virginie Boudier-Cormy, Sébastien Grisez, Michel Poirier 15 points

Paris-Vincennes, mode d’emploi

Accès à l’hippodrome

Considéré comme le « Temple du Trot », l’hippodrome de Paris-Vincennes – aujourd’hui exclusivement réservé aux trotteurs – était à l’origine destiné aux…courses d’obstacles. Son remaniement en 1976 puis en 1983 lui ont permis d’apparaître comme le plus moderne et fonctionnel pour le public et les professionnels. Le « Plateau de Gravelle » propose notamment un meeting hivernal dont le point d’orgue est le Prix d’Amérique. Disputée le dernier dimanche du mois de janvier, cette épreuve est considérée – à juste titre d’ailleurs – comme le « championnat du Monde » des trotteurs.

Venir en voiture : A4, sortie Joinville ou Porte de Vincennes puis direction « Château de Vincennes »

Venir en Métro : RER A direction « Boissy Saint Léger », sortie Joinville-le-Pont

Contact : 01 49 77 17 17 – www.letrot.fr

Categories Grand National du Trot