L'hippodrome du croisé-Laroche

Un Grand Prix de la fédération du Nord au parfum de revanche !

Un Grand Prix au parfum de revanche !

Bold Eagle et Looking Superb, classés dans cet ordre au printemps lors du René Ballière à Vincennes, se retrouvent mercredi au Croisé-Laroche. Le second nommé est animé d’un esprit de revanche.

S’il pouvait – de façon légitime – regretter que « l’épreuve ne puisse être retenue support des paris à la carte, faute de candidatures suffisantes », Bernard Delva affiche un large sourire lorsqu’il évoque les huit engagés du Grand Prix de la Fédération du Nord. Et l’une d’entres elles attire d’ailleurs son attention :

« C’est un joie, un honneur même d’accueillir notamment Bold Eagle, lauréat du Prix d’Amérique en 2016 puis l’année suivante. Un grand champion qui avait aussi offert une belle mais vaine réplique à Readly Express voici deux saisons. Mercredi, il se présentera « pieds nus »… Ce qui n’a plus été le cas depuis cette remarquable prestation » commente le président du Croisé-Laroche. Homme fort d’une société des courses qui, mercredi sur l’hippodrome de Marcq-en-Baroeul – se découvrira un malin plaisir à dérouler le tapis rouge.

La qualité plutôt que la quantité

« Ce rendez-vous constitue un temps fort de notre second semestre. D’une réunion Premium qui demeure très intéressante également. Outre la présence de ce champion d’exception, l’adversité est de premier choix » Et ce Grand Prix de la Fédération du Nord, version 2019, semble avoir privilégié la qualité à la quantité.

Ainsi, Looking Superb sera également de la partie… « Surpris » selon son mentor Jean-Michel Bazire en dernier lieu à Vincennes – alors qu’il était grandissime favori – celui qui a suscité quelques frayeurs à Bellina Josselyn durant l’Amérique 2019 apparaît comme un redoutable rival pour l’ambassadeur de la casaque de Pierre Pilarski. Irrésistible dans l’Atlantique au printemps, le fils de Orlando Vici aura à cœur de prendre sa revanche sur Bold Eagle. A l’époque, l’illustre pensionnaire de Sébastien Guarato l’avait devancé dans le « Ballière ».

« Un rendez-vous historique »

Ce Grand Prix de la Fédération du Nord au doux parfum millésimé peut-il, doit-il se résumer à ce seul mano à mano ? « Il serait indécent de l’affirmer ainsi. Toutefois, sans faire offense à l’adversité, l’un et l’autre se définisse comme vainqueur potentiel » mentionne Bernard Delva. Tout en conservant l’œil vers Tony Gio, autre atout de Sébastien Guarato. Sous la poigne d’Eric Raffin, il essaiera de profiter de la moindre défaillance. A l’image d’ailleurs d’un Anzi des Liards toujours aussi pugnace et dont la plus récente sortie compte des excuses.

Sous un soleil « qui devrait être rayonnant », chacun aura à cœur de scintiller en banlieue lilloise.

« Le décor est planté. Le spectacle, la mise en scène seront à la hauteur de l’événement. J’en fais le pari » ponctue Bernard Delva. Avec cette décontraction qui le caractérise. Quelques mots en guise d’invitation à une confrontation « historique qu’il serait vraiment regrettable de rater » Tout est dit !

  • Le Grand Prix de la Fédération du Nord se dispute mercredi 18 septembre à Croisé-Laroche, à Marcq-en-Baroeul à 15 heures.
  • Seront au départ : Abydos du Vivier (1), Bold Eagle (2), Tony Gio (3), Bel Avis (4), Anzi des Liards (5), Express Jet (6), Altius Fortis (7) et Looking Superb (8)

PARIER SUR CETTE COURSE

Categories Trot