Prédic’Turf: Trouver le gagnant du Qatar Prix Arc de Triomphe 2019

Mis à jour le 12 août

Roger Barows – Victime d’une tendinite, le fils de Deep Impact ne sera pas présenter en compétions cette année. Il est forfait pour le Qatar Prix Arc de Triomphe.

Wonderment – En 2018, cette fille de Camelot s’est adjugé son premier Groupe I sur la distance de 2.000m à Saint-Cloud. Depuis, elle n’arrive pas à retrouver son meilleur niveau. Engagée dans le Prix de Minerve ce dimanche 11 août, la jument n’a pas brillé. Avant dernière dans cette épreuve sans train, il sera peut être compliqué pour elle de se présenter au départ du Qatar Prix Arc de Triomphe.

Sottsass – Son impressionnante accélération dans le Qipco Prix du Jockey Club a levé tous les doutes que l’on pouvait avoir sur ce frère de Sistercharlie. Habitué au terrain lourd, le 2 juin dernier, il s’est imposé de la plus belle des manières devant Persian King sur un terrain qualifié de bon. Ce fils de Siyouni a abattu le record de l’épreuve et celui du parcours détenu par Trêve.

Slalom  Après deux résultats irréguliers, il s’est racheté. 2ème du Juddmonte Grand Prix de Paris après un mauvais départ le 14 juillet dernier, il semblerait que le fils d’Intello ait trouvé sa voie. Cette première tentative sur le parcours de l’Arc est de bon augure pour la suite…

Old Persian – Ce fils de Dubawi est très à l’aise sur la distance de 2 400m. Lauréat de deux courses de Groupe (I et II) sur l’hippodrome de Meydan cette année, il représente l’entrainement de Charly Appleby.

Roman Candle a montré son talent lors de sa victoire dans le Prix Greffulhe le 1er mai à Saint-Cloud. Le 14 juillet dernier, il s’est classé 4ème du Grand Prix de Paris en effectuant une bonne course dans le sillage des lauréats puis à la lutte avec Jalmoud pour finir

Platane – Excellente sur 1 800 m,  la fille de Le Havre n’a pas montré ses capacités sur une distance plus longue. Elle est engagée dans le Shadwell Prix de la Nonette sur 2000 m le 17 août prochain. Cela pourrait bien être un test pour la pouliche.  

Silverwave – Très régulier sur la distance classique, ce protégé de Francois Vermeulen a toujours trouvé une place lors de ces dernières sorties au niveau Listed. Lors de sa première tentative dans une course de niveau Groupe II, le Grand Prix de Chantilly, il s’est classé 3ème derrière Aspetar et Ziyad

Folamour – Lauréat d’une Listed sur 2400m à Saint-Cloud lors de sa rentrée, il s’est classé 4ème lors du Grand Prix de Chantilly. En 4 tentatives sur la distance classique, ce fils d’Intello et Zagzig a toujours su trouver une place dans les 4 premiers.

Magna Grecia – Cet élève d’Aiden O’Brien est vainqueur de 2 courses de Groupe I Outre-Manche à Newmarket et Doncaster mais n’a jamais couru sur la distance classique.

Pink Dogwood – Après une 5ème place dans le Qatar Prix Marcel Boussac – Critérium des Pouliches l’an dernier, Pink Dogwood a progressé cette année. Elle est venue prendre le 1er accessit lors des Epsom Oaks derrière Anapurna.

Kew Gardens – Lauréat du Juddmonte Grand Prix de Paris en 2018, il vient d’échouer à la deuxième place des Coronation Cup à Epsom. Pas revu en piste depuis, il est engagé dans les Irish St Leger Stakes sur la distance de 2 800 mètres, le 15 septembre 2019.

Salouen – Sa dernière course est encourageante : 4ème des King Georges VI and Queen Elisabeth Stakes derrière Enable, Crystal Ocean et Waldgeist. Il est engagé le 9 août à Deauville sur une course longue de 3000m.

Anthony Van Dyck – Lauréat du Derby d’Epsom et second du Derby irlandais, l’année 2019 du protégé d’Aidan O’Brien avait bien commencé. Lorsqu’il s’est confronté à des chevaux d’âge, il n’a pas su se montrer présent et a échoué à la 10ème place dans les King Georges VI and Queen Elisabeth Stakes.

Japan – Très attendu dans le Juddmonte Grand Prix de Paris, le représentant de l’entrainement O’Brien n’a pas déçu. Bien emmené par Western Australia, il a su placer son accélération au bon moment et ainsi déposer ses concurrents. Son entourage lui laisse un peu de repos avant de reprendre la compétition.

Broome – Second du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère l’an dernier, ce cheval fait partie des troupes d’Aidan O’Brien. Il s’est offert deux belles victoires sur l’hippodrome de Leopardstown sur 2000m dans des courses de niveau Groupe III. Il n’a cependant pas connu la même réussite sur la distance classique.

Sir Dragonnet – Autre représentant de la casaque Mme Magnier/M.Tabor/D.Smith, il n’a que 3 sorties à son actif ; 3 sorties mais 2 victoires sur 2400m et une 4ème place dans le Derby D’Epsom.

Magic Wand – 2ème du Qatar Prix Vermeille l’an dernier, elle s’est illustrée cette année sur la distance intermédiaire. En dernier lieu, sur 2400m à Ascot, elle n’a pas pu lutter pour la victoire et a terminé l’épreuve à la onzième place.

Latrobe – Lors de ses 3 premières sorties sur 2000m, ce mâle représentant de l’entrainement Joseph O’Brien n’a pas pu se placer aux avant-postes. Engagé dans une épreuve de 2800m au Curragh, il a pris une belle seconde place.  Cet accessit peut être encourageant pour ce fils de Camelot s’il venait à essayer la distance classique.

Ghaiyyath – Troisième du Prix Ganay cette année derrière Waldgeist et Study of Man, ce fils de Dubawi connait bien l’hippodrome de ParisLongchamp. Il y a remporté 2 victoires sur la distance intermédiaire.

Crystal Ocean – « Meilleur cheval d’âge du monde » pour John Gosden. Sa lutte dans les King Georges VI and Queen Elisabeth Stakes avec Enable restera une course historique. Tous les turfistes attendent une revanche.

Magical – Très régulière cette année, ellel a porté sur la plus haute marche du podium les couleurs de la casaque D.Smith/Mme J.Magnier/M.Tabor dans la Tattersalls Gold Cup (Gr.I) mais s’est inclinée à deux reprises, la première fois face à Crystal Ocean, la seconde face à Enable… Cette fille de Galileo ne démérite pas.

Waldgeist – 3ème des King Georges VI and Queen Elisabeth Stakes derrière Crystal Ocean et Enable. Celui que John Gosden a qualifié de « meilleur cheval d’âge français » est en constante progression. Son jockey de cœur, Pierre-Charles Boudot et l’entraineur André Fabre le travaillent pour qu’il soit  au meilleur de sa forme le 6 octobre prochain.

Croyez vous en une victoire française dans cette mythique course ?

Cape Of Good Hope –Evoluant sous les couleurs de la casaque de Mme Magnier/M.Tabor/D.Smith a de bons résultats sur la distance intermédiaire. Cependant, s’il était maintenu dans la liste des partants il pourrait servir de cheval de train pour accompagner et pourquoi pas créer la surprise.  

Stradivarius – Depuis le 18 mai 2018, ce fils de Sea the Stars n’a pas concédé une seule victoire à ses concurrents. Spécialiste des longues distances, Stradivarius était engagé dans l’édition 2018 du Qatar Prix Arc de Triomphe mais n’a pas pris le départ.

Flag Of Honour – 5ème de la Gold Cup à Ascot (Groupe I de 4000m), il affiche de très bons résultats notamment une victoire dans les Irish Saint-Leger en 2018. Cette année, il cumule 3 secondes places sur des épreuves de haut niveau (sur 2000m). Ce cheval est aujourd’hui inscrit en sortie provisoire.

Nagano Gold – En France, il compte huit courses pour trois victoires dont deux Listed. Son premier accessit derrière Defoe dans les Hardwicks Stakes à Ascot a permis de mettre en confiance son entourage quant à sa capacité à se présenter au départ du QPAT.

Enable – Double lauréate du Qatar Prix Arc de Triomphe, il n’est plus nécessaire de présenter celle qu’on surnomme la Reine. Impériale lors de sa rentrée à Sandown, elle a prouvé qu’elle était la meilleure lors des King Georges VI et Queen Elisabeth Stakes le 27 juillet dernier. Elle a dominé « le meilleur cheval d’âge » selon John Gosden, Crystal Ocean sans que son partenaire Lanfranco Dettori ait vraiment à la pousser.

La jument de John Gosden peut elle créer l’exploit ?

Coronet – 2nde et 1ère  du Grand Prix de Saint Cloud, la protégée de John Gosden est engagée dans le Darley Prix Romanet ce 14 août à Deauville. Elle s’est intercalée entre Magical et Lah Ti Dar dans  British Champions Fillies & Mares Stakes (Groupe I) à Ascot à la fin de l’année 2018.

Lah Ti Dar – Longtemps aux avants postes dans le Grand Prix de Paris, cette fille de Dubawi a produit un bel effort dans les 200 derniers mètres pour lutter pour la victoire. Elle a été barrée par plus fort qu’elle, Coronet et Ziyad.

Kiseki – Autre représentant japonais, Kiseki est un fils de Rulership entrainé par K. Sumii.  Dernièrement, après avoir fait toute la course en tête, il a pris la 2ème place derrière Almond Eye dans la Japan Cup, Groupe I de 2 400m.

Deirdre – La pouliche japonaise a fait le show lors du Festival de Glorious Goodwood dans les Nassau Stakes (Gr.I). Alors qu’elle se présentait face à Hermosa, Mehdaayih et Channel, elle a su faire la différence et placer une accélération parfaite pour s’imposer. Notons que la pouliche n’est pas engagée dans l’Arc actuellement mais son entourage a d’ores et déjà évoqué une possible candidature.

Fierement – Cheval venu du japon, performeur sur 1800m à ses débuts, il est rapidement positionné par son entraîneur T. Tezuka sur une longue distance qu’il semble apprécier. Double lauréat de Groupe I au Japon, il devrait d’abord se présenter au départ du Qatar Prix Foy pour essayer la distance classique avant de prendre part à la plus belle course européenne.

FAITES VOS PARIS SUR L’ARRIVÉE DU QATAR PRIX ARC DE TRIOMPHE 2019

Channel – Gagnante du Prix de Diane Longines, la pouliche de Samuel De Barros est allée se frotter aux pouliches outre-Manche. Bien qu’emmenée dans le sillage des leaders, elle n’a pas pu répéter son exploit. La pouliche n’est pour l’instant pas engagée par son entourage dans le QPAT

Commes – Récemment passée sous les couleurs de Teruya Yoshida, la deuxième du Prix de Diane Longines ne connait pas la distance du Qatar Prix Arc de Triomphe. Toujours à l’entrainement chez Jean-Claude Rouget, la pouliche est engagée dans le Shadwell Prix de la Nonette (Gr.II). Si elle se comporte bien, nous pourrions espérer la voir supplémentée dans le QPAT.

Aspetar – Lauréat du Grand Prix de Chantilly, il n’a pas pu répéter cet exploit lors du Grand Prix de Saint-Cloud où il était confronté à Coronet, Ziyad et Lah Ti Dar. Pas encore engagé dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, une bonne place dans le Grand Prix de Deauville pourrait le propulser vers la course d’octobre. Z

King of Change – En 4 sorties outre-Manche, King of Change a trouvé une seule fois le chemin de la victoire à Nottingham. Il est engagé dans le QIPCO Irish Champion Stakes (Gr.I). Une bonne performance dans cette épreuve pourrait lui permettre de se présenter au départ du Prix de l’Arc de Triomphe. Il n’est pas engagé pour le moment.

Sovereign – Le pensionnaire d’Aidan O’Brien vient de lui offrir une 13ème victoire dans l’Irish Derby. Il a dominé son compagnon de boxe, Anthony Van Dyck. Il n’est pour l’instant pas engagé dans le Qatar Prix Arc de Triomphe.

Defoe – Déjà présent dans le QPAT l’an dernier, le fils de Dalakhani s’était classé 15ème. Tout en progression cette année, il est lauréat des Hardwickes Stakes (Groupe I), course remportée sur l’hippodrome d’Epsom. A ce jour, il n’est pas engagé. Son hypothétique candidature pour l’édition 2019 est remise en question après sa performance malheureuse dans les King Georges VI and Queen Elisabeth Stakes (9ème place).

Persian King – Grand Favori au départ du Qipco Prix du Jockey Club, ce représentant français de la casaque Godolphin n’a pas pu rivaliser face à l’accélération de Sottsass. Il n’a toutefois pas démérité puisqu’il a pris une seconde place devant Motammaris. Cependant, le mâle par Kingman est aujourd’hui inscrit en sortie provisoire.

JOUEZ ICI

Categories Qatar Prix de l'Arc de Triomphe