Enable

Les 5 infos du weekend

Sandown – Samedi

L’extraordinaire jument Enable n’a pas déçu pour son retour tant attendu.

Enable a tenu Sandown en extase samedi. Elle qui n’avait pas couru depui le 3 novembre dernier a su rassurer la foule venue l’acclamer.

Sous la selle de Lanfranco Dettori, la jument a pris la mesure de Hunting Horn à l’entrée de la ligne droite, et a ensuite résisté nettement à l’attaque de Magical. Et pourtant, la fille de Nathaniel n’a pas montré le meilleur d’elle-même. Elle était à 80% de ses capacités.

Pour la représentante de l’entraînement Gosden, il faudra d’autres courses de préparation pour atteindre son meilleur niveau et tenter pour la troisième année consécutive de décrocher une place sur la plus belle marche du podium le 6 octobre prochain à ParisLongchamp lors du Qatar Prix Arc de Triomphe.

Frankie Dettori a accompagné la jument dans ses séances d’entraînement sous l’œil vigilant de l’entraîneur John Gosden et de Teddy Grimthorpe, responsable des courses pour le propriétaire Khalid Abdullah. Tous les voyants étaient au vert pour cette superbe rentrée.

Son jockey l’a dit « Elle est impressionnante ! »

La jument de 5 ans a maintenant battu 40 vainqueurs du Groupe 1 – presque autant que Frankel et Sea the Stars réunis. Elle s’est aussi imposée 11 fois sur 11 hippodromes différents.

Il n’est pas nécessaire d’ajouter quoique ce soit pour comprendre la puissance de cette jument.

La Capelle – Dimanche

Qui l’avait vu venir ?

Tout le monde attendait le duel entre le champion Bold Eagle et le hongre Aubrion du Gers mais c’est Valko Jenilat qui est venu mettre un terme à l’explication et ainsi emporter la 2ème étape du Challenge du Trot à Grande Vitesse sur la piste de La Capelle. Le Prix de la Commune des Communes de la Thiérache a réservé bien des surprises !

Sur la première partie de la course les spectateurs ont pu assister à un terrible combat entre les deux favoris ; Aubrion du Gers a cherché  à dépasser Bold Eagle. Mais mené par Bjorn Goop et aidé par la brillante Billie de Montfort, le champion de Pierre Pilarski a contré son adversaire qui s’est retrouvé en deuxième épaisseur nez au vent. Le driver suédois a répété la tactique appliquée lors du René Ballière mais le train a été très (très) rapide. C’est peut-être ce qui a péché pour les deux favoris. Ils n’ont pas pu respirer à leur aise dans la première partie de l’épreuve et à la ligne droite, leur duel a tourné court lorsque Valko Jenilat s’est vu décalé par son driver Paul Ploquin et qu’il a pu accélérer.

Avec 4 partants sur les 7 engagés, Sebastien Guarato était sûr d’avoir une place à l’arrivée mais ce n’est pas celui qu’on croyait…

La performance du fils de Képler est remarquable. Le vétéran de 10 ans n’avait plus franchi le poteau en tête depuis le mois de septembre. Il était l’outsider le moins attendu de l’épreuve, affiché à 76/1 au départ de la course. Mais il a su s’imposer de façon magistrale devant les deux champions et la « petite » Billie de Montfort. Il réalise ici une des meilleures performances de sa carrière. Il fait afficher la très belle réduction d’1’10″5, la deuxième meilleure réduction de l’épreuve après les 1’10″2 d’Up And Quick en 2017.

Qatar Prix Jean Prat – Dimanche

Too Darn Hot semble avoir trouvé son bonheur !

Donné favori au départ de la course, Too Darn Hot a assumé pleinement son rôle. Il s’est imposé facilement dans le Qatar Prix Jean Prat (Gr.1) dimanche sur l’hippodrome de Deauville. Favori de la course, Too Darn Hot (Dubawi) a nettement dominé le Qatar Prix Jean Prat (Gr1), dimanche à Deauville. Le pur-sang entraîné par John Gosden a laissé pour finir son compatriote Space Blues à trois longueurs. Fox Champion s’accroche à la dernière place du podium tandis que le duo Munition/ Barzalona s’incline en retrait des deux premiers.

Le fils de Dar Ré Mi a terminé son parcours à moins de deux dixièmes du record du parcours, sur une piste jugée bonne à 3,1 au pénétromètre.

John Gosden déclarait après la course s’être trompé sur les capacités du cheval. Il cherchait sa course cette saison. En effet, Too Darn Hot a terminé successivement deuxième des Dante Stakes sur 2 100 mètres, puis deuxième des 2000 Guinées irlandaises derrière Phoenix of Spain, qu’il avait battu l’an dernier, et enfin troisième sur 1 600 mètres des St. James’s Palace Stakes au meeting Royal Ascot.

Aujourd’hui, sur 1.400m, le partenaire de Lanfranco Dettori semblait à l’aise. On pourrait le revoir dans une autre épreuve deauvillaise d’ici cet été. Les 1.600 du Prix Jacques Le Marois ou les 1.300m duMaurice de Gheest pour Too Darn Hot ? A suivre …


Qatar Grand handicap de Normandie – Quinté+ – Dimanche

Une pointe d’émotion transperçait sa voix !


Alexandre Chesneau et Sandyssime – dimanche 7 juillet 2019

Alexandre Chesneau s’est offert son premier Quinté+ en selle sur Sandyssime ce dimanche à Deauville. Lui qui n’est encore qu’apprenti, a su trouver la voie pour s’imposer devant Christophe Soumillon et Dark American et 14 autres concurrents.

Avec son numéro 2 dans les stalles de départ, le pensionnaire d’Alessandro et Giuseppe Botti a pu bénéficier d’un bon parcours le long de la corde. Dès le tournant, on pouvait deviner que le cheval possédait des ressources. Son jockey savait qu’il possédait des ressources mais qu’il fallait lui demander d’accélérer rapidement car son action est longue. Il a choisit de l’emmener en dedans derrière l’animateur Larno. Il s’impose d’une belle manière à Deauville.

Ravi, l’apprenti jockey a déclaré au micro d’Equidia: « C’est formidable de remporter mon premier quinté lors d’une telle journée ! On a eu une super course et tout s’est bien passé. J’avais des ressources et je me suis engouffré en dedans. Mon cheval a une longue accélération, il a su faire le reste et filer au poteau en vainqueur. »

Categories Actualités PMU