GNT : 4e étape à Beaumont-de-Lomagne

Ceci n’est pas un CANULAR !

Malgré le faible nombre de participants, l’équation du jour laisse apparaître de multiples « inconnues »… Et les prétendants seront nombreux

Comme un paradoxe… Si la quatrième étape de ce tournoi n’est parvenue à rassembler « que » quatorze candidatures, le choix se révèle être toutefois particulièrement compliqué ! Et ils apparaissent très (trop) nombreux à pouvoir prétendre se hisser sur la plus haute marche du podium. La qualité a-t-elle ainsi suppléée la quantité ?

Estimé par son entourage, Canular (2) effectue le déplacement dans le Sud-Ouest avec de légitimes ambitions. Invaincu depuis trois sorties, l’élève de Didier Brohier semble vouloir rattraper le … temps perdu. Eloigné de la compétition « pour raison de santé » confie son mentor – dont les pensionnaires sont en forme euphorique -, le fils de Jet Fortuna vient de se jouer de la résistance de Bamour et Baron du Goutier sur la petite piste de Vincennes. Tout aussi efficace à Enghien auparavant, aux dépens notamment de Cétus de Tillou,il peut briller dès son entrée dans ce circuit.

Nombreux prétendants

Toutefois Dream de Lasserie (5) ne l’entendra pas de cette oreille… Lui qui collectionne aussi les « bâtons » ! Ainsi, le protégé de l’habile Romain Derieux postulera à la passe de cinq ! Lauréat à deux reprises durant le (récent) meeting hivernal, il a conservé la même superbe, il y a peu à Lyon-La Soie. Où il dominait Vérika Dairpet – qu’il retrouve dans cette épreuve – et Comte du Vivier. Dur à l’effort, en pleine possession de ces moyens donc, il comptera de fervents supporters.

Après avoir marqué de son empreinte… le tracé du jour en dernier lieu, Aldo d’Argentré (14) essaiera de « rendre la distance » Un pari amusant pour le représentant d’un clan Lamy qui affiche cependant sa sérénité. « Pieds nus » et au plafond des gains, celui qui malheureusement confonds « vitesse et précipitation » ne peut être, ne doit être oublié à l’heure du choix.

A l’image d’ailleurs de Cap de Narmont (3) « médaillé de bronze » cet hiver sur le Plateau de Gravelle et qui – par deux fois – s’est illustré à Agen-Le Passage. Redoutable finisseur, ce régional de l’étape s’inscrit dans cette (déjà) longue liste des chances régulières. Aux limites encore mal définies, il convient de lui accorder crédit. Et sera retenu avec Elvis du Vallon (6) à l’heure de la rédemption. Sanctionné pour allures en cité phocéenne, l’élève de Nicolas Ensch avant précédemment fait preuve d’une louable régularité. Le voir reprendre le cours de ses bonnes tentatives n’est donc pas à exclure.

Vérika Dairpet, « Mémère Courage »

Honorable à Marseille-Borély puis à Lyon-la Soie, Cross Dairpet (7) guettera le moindre faux pas de concurrents en vue. Et retiendra l’attention des amateurs de paris spéculatifs. Comme d’ailleurs Boxing Day (1) capable de monter sensiblement de catégorie avec brio. Sur la foi de sa prestation victorieuse du début mars, où il devançait notamment… Aldo d’Argentré et Bilooska du Boscail. Modèle de constance, il est en droit d’espérer bien faire. Et complètera notre sélection avec Vérika Dairpet (7) véritable « Mémère Courage » dont la plus récente sortie est excellente. A l’issue d’un bon déroulement de course, elle peut s’immiscer dans la bonne combinaison de ce quinté.

  1. Grand National du Trot « Paris Turf »

4e étape du Grand National du Trot – Attelé – Course nationale – Groupe III – 85.000 € – 2.550 m – Corde à droite – 14 partants

Départ : 13 h 45

Notre choix

CANULAR (2) et DREAM de LASSERIE (5) puis Cap de Narmont (3), Aldo d’Argentré (14), Elvis du Vallon (6), Cross Dairpet (7) et Boxing Day (1)

PARIER SUR LA COURSE >

Un peu d’histoire

C’est en 2015 que la Caravane du Grand National du Trot avait tenue « résidence » à Beaumont-de-Lomagne. A l’époque, Val Royal – alors associé à Jean-Michel Bazire – n’avait rencontré d’émotion pour s’imposer. Vite en tête, le fils de Capriccio se débarrassait de l’adversaire dans le tournant final avant de rallier le poteau en toute quiétude. Rapidement remarqué en bon rang, Skywalker se comportait courageusement jusqu’au bout et sauvegardait le premier accessit, sous la menace de Ulster du Venou, constant figurant.

Toujours à la pointe du combat, Ursa Major se défendait vaillamment après avoir eu quelques difficultés à bien négocier le dernier virage. Elle conservait néanmoins la quatrième place devant un courageux Rambo de Morgane.

  • Animations

A l’image des précédentes échéances, « Kelly Podrome » et « Super-Dada » proposeront à qui le souhaite de se métamorphoser – le temps d’un après-midi – en journaliste… Les personnes intéressées seront alors conviées à un jeu de piste ludique et distrayant. Elles découvriront alors les coulisses de l’hippodrome, à commencer par les écuries, les balances ou bien encore se hisser sur le podium de remise des prix. Lieu où l’animateur organisera d’ailleurs un jeu de « questions / réponses »

En marge de cette manifestation, un spectacle de clowns précèdera un goûter offert aux plus jeunes. Des baptêmes de sulky, orchestrés par l’AFASEC, figurent aussi au menu des festivités.

Côté parieurs, le PMU propose (toujours) une offre spéciale avec 20 % de gains supplémentaires en jouant au couplé sur l’hippodrome.

  • Le classement après la 3e étape 
  • Grand National « Chevaux »

1. Bleu Ciel, Bulle de Laumont, Colt des Essart 15 points

4. Cross Dairpet 11 points (2 participations)

5. Allegro Nonantais (2 participations), Cadix, Bachar, Ceylan Dairpet 10 points

9. Diégo du Guellier, Verika Dairpet 8 points

  • Grand National « Drivers »

1. Stéphane Cingland, Adrien Lamy, François Lagadeuc 15 points

4. Tony Le Beller 14 points (deux participations)

5. Mickaël Cormy (2), Alain Laurent, Emmanuel Allard 10 points

8. Matthieu Mottier (2), Franck Nivard (2) 9 points

  • Grand National « Jockeys »

1. Eric Raffin 33 points (3 participations)

2. Alexandre Abrivard, Anthony Tintillet 15 points

4. Florian Desmigneux (2 participations) 11 points

5. Anthony Barrier 10 points

6. Matthieu Mottier 9 points (2)

  • Grand National « Amateurs »

1. Dimitri Crespel 20 points (2 participations)

2. Sophie Blanchetière, Jérôme Xavier Maillard 15 points

4. Guillaume Renard 14 points (2)

5. Martine Callier, Nadine Desprez 10 points

Beaumont-de-Lomagne, mode d’emploi

Accès à l’hippodrome

L’hippodrome de « Borde-Vieille » est la fierté d’une société des courses fondée en… 1875. Qui doucement mais sûrement a su « s’imposer » dans le paysage hippique. Disposant à l’origine de peu de rendez-vous, cet environnement qui propose trot et galop fait dorénavant parti des plus sollicités du Sud-Ouest.

Venir en voiture : L’hippodrome est situé à 2 kms au Nord-Ouest de Beaumont-de-Lomagne, en bordure de la D928

Venir en train : La gare la plus proche se situe à Montauban, à 25 kms.

Venir en avion : Aéroport de Toulouse-Blagnac situé à 55 kms.

Plus d’info : 05 63 26 12 50 (secrétariat) ou www.hippodrome-beaumont.com

Categories Grand National du Trot