BREEDER’S CUP (2 ET 3 NOVEMBRE) : THE FRENCH TOUCH

Si vous avez applaudi la victoire des européens face aux américains dans la Ryder Cup, ne manquez pas, vendredi et Samedi, la 34ème édition de la Breeders’Cup, pour supporter le vieux continent et surtout les cinq ambassadeurs français qui relèvent le défi.

 

C’est le 3-Lily’s Candle qui ouvrira le bal des tricolores ce  vendredi à 21h dans la Juvenile Fillies Turf (départ 21h). Elle a offert, à son entraineur Fabrice Vermeulen, une première victoire de groupe de 1 lors du week-end du prix de l’Arc de Triomphe, dans le prix Marcel Boussac.

Son nouveau propriétaire, l’américain Martin Schwartz a eu le nez fin en se portant acquéreur de la pouliche aux ventes la veille de son succès. Un conte de fées qui peut se poursuivre à Churchill Down d’autant que la partenaire de Pierre-Charles Boudot a hérité d’un bon numéro de corde à l’image de ses deux principales adversaires, le 4-Just Wonderful, entrainée par le redoutable Aidan O’Brien et le 6-Newpaperofrecord, invaincue en deux sorties.

A 22h22, le 9-Black Album prendra le départ de la Juvenile Turf, l’aboutissement d’une belle aventure pour son entraineur Jane Soubagné qui a vécu le plus grand moment de sa carrière en inscrivant pour la première fois son nom au palmarès d’un groupe 3, le prix La Rochette.

Associé à Mickaël Barzalona, le 9-Black Album devra élever son niveau de jeu face à des concurrents plus capés dont le 14-Anthony Van Dick, appuyé au betting malgré son numéro tout en dehors et le 5-Line of Duty, vu à l’honneur en France dans le prix de Condé

Samedi, l’orchestre de Churchill Down aura toute la journée pour répéter les notes de la Marseillaise.
La Juveline Mile (départ 20H36) est la chasse gardée de Freddy Head, gagnant  à 5 reprises en tant que jockey avec Miesque puis comme entraineur avec Goldikova, lauréate trois année d’affilée entre 2008 et 2010.

Freddy a l’occasion d’ajouter une nouvelle étoile américaine à son palmarès avec le 4-Polydream et d’oublier le cauchemar du prix de la Forêt, épreuve dans laquelle  son jockey Maxime Guyon n’a jamais trouvé le passage dans la ligne droite.

Face à elle, il ne faut pas négliger les candidatures du 5-Oscar Performance, vainqueur d’un groupe 1 à Woodbine et le 7-Expert Eye monté par le génie Frankie Dettori

A partir de 21h56, 2-Enable est aux portes d’un exploit historique, réaliser le doublé prix de l’Arc de Triomphe et Breeders’Cup Turf. Mickaël Barzalona pourra la surveiller du coin de l’œil avec le tenant du titre le 1-Talismanic qui s’élancera de la même stalle que l’an dernier. Heureux hasard surtout si le scénario se répète avec un parcours sur mesure le long de la corde derrière les chevaux de tête.

Déjà lauréat à trois reprises, André Fabre, pourra aussi compter sur le 12 Waldgeist, auteur d’une belle année marquée par 4 victoire d’affilée au niveau  groupe 1 et 2 et une quatrième place dans le prix de l’Arc de Triomphe. Si son jockey Pierre-Charles Boudot n’a pas béni les dieux du ciel après le tirage au sort des numéros dans les stalles, qu’il se rassure, les chevaux américains vont imprimer du rythme, un avantage pour Waldgeist, performant quand l’allure est soutenu.

Categories Plat