L’armada O’Brien à l’assaut du Grand Prix de Paris !

Avec 3 partants sur les 6 au départ, Aidan et Joseph-Patrick O’Brien sont bien armés pour remporter l’édition 2018 du Grand Prix de Paris !

Revue d’effectif O’Brien :

Kew Gardens (n°3) : lauréat facile du Queen’s Vase (2850m) à Ascot le 20 juin dernier, ce fils de Galileo ne sera certainement pas gêné par la distance classique. Il est engagé dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et ce sera un vrai test en vue de cet objectif.

Nelson (n°4) : 3e de Kew Gardens dans le Queen’s Vase à Ascot, cet autre protégé d’Aidan O’Brien fait le déplacement avec des ambitions. Ce fils de Frankel fera ses premiers pas sur les 2400 mètres de l’hippodrome de ParisLongchamp et ce test déterminera sa participation au QPAT dans lequel il est engagé.

Downdraft (n°4) : il a terminé 6e des King Edward V et effectue son premier déplacement hors d’Angleterre à l’occasion de Grand Prix de Paris. Entraîné par Joseph-Patrick O’Brien, ce fils de Camelot passe un 2e test sur la distance classique et devrait bénéficier de la précieuse monte de Christophe Soumillon.

La surprise d’André Fabre :

Folamour (n°7) : c’est le moins riche et le moins expérimenté du lot. En effet, il vient de remporter son maiden, fin juin, sur l’hippodrome de ParisLongchamp et courra donc pour la première fois au plus haut niveau. C’est donc un pas de géant que devra effectuer ce fils d’Intello s’il veut gagner cette épreuve. Son entraîneur, le maître André Fabre, est le recordman du nombre de victoires (13) dans ce Groupe I et on connaît son habileté à préparer ses chevaux pour les grandes échéances. Méfiance donc…

Le spécialiste du parcours :

Neufbosc (n°2) : vainqueur d’une Listed puis d’un Groupe III (Prix du Lys) sur le parcours des 2400 mètres de ParisLongchamp, le protégé de la talentueuse Pia Brandt est le plus expérimenté du lot sur ce tracé. Un avantage certain lorsque l’on connaît la sélectivité de la piste et ses particularités. Il sera de nouveau confié à Cristian Demuro qui le monte depuis le début et qui pourrait bien lui être associé dans le QPAT…

L’atout de Mark Johnston :

Dex Ex Bee (n°1) : deuxième du Derby d’Epsom puis 7e de l’Irish Derby, ce fils de Farhh a trouvé sa voie sur la distance classique et s’attaque logiquement au Juddmonte Grand Prix de Paris. Il porte la célèbre casque Al Maktoum qui avait remporté ce Groupe I en 2009 avec Cavalryman et devrait être associé pour la 1ère fois à William Buick.

Categories EpiqE