7e étape du Grand National du Trot à Reims : Colonel souhaite prendre du grade

Malgré l’absence de l’actuel maillot jaune Cleangame, le plateau de cette 7e étape a fière allure. Et bien malin qui pourrait affirmer avec certitude qui saurait tirer son épingle du jeu…

 

Sur un tracé réputé pour favoriser les concurrents s’élançant en tête, la bataille risque de faire rage ce mercredi. D’autant qu’ils sont très nombreux, trop nombreux peut-être, à pouvoir prétendre se hisser sur la plus haute marche du podium. A revendiquer son poids en… bouteille de champagne, une attention accordée par la société des courses locale au driver lauréat et une tradition qui continue à faire l’unanimité.

Venant de rendre les armes, sans démériter, face à Câlin de Morge à Vichy, Colonel (3) s’affirme comme un favori tout indiqué. Et le pensionnaire de Jean-Michel Bazire s’efforcera à ne pas rater sa cible. « Pieds nus », au mieux, le fils de Goetmals Wood détient les atouts pour espérer bien faire. A l’aise piste plate, il comptera de fervents supporters.

Métamorphosé depuis plusieurs semaines, Bachar (1) tentera de lui donner la réplique… Irrésistible à Saint-Omer puis à Cordemais, l’élève de Emmanuel Allard vient de balayer l’adversité à Vincennes, signant un troisième succès consécutif ! Certes, son entourage se découvre de nouvelles prétentions mais les limites de ce rejeton de Prodigious demeurent inconnues. Avantagé par le profil du parcours, ce sujet dur à l’effort peut réaliser un coup d’éclat. A condition qu’il ne confonde pas « vitesse et précipitation »

En rangs serrés, les (autres) ambitieux ne manqueront pas d’arguments… afin d’oser séduire à l’heure du choix. Dans sa catégorie et au mieux, Cérenzo Turbo (4) pourrait bien envisager le mettre au moment opportun. Dans l’ombre de Cyriel d’Atom à Enghien récemment, celui qui avait triomphé auparavant à La Capelle ne part pas battu d’avance. Et allonge cette liste des postulants aux premières places.

Cérenzo Turbo à l’affût, comme d’autres !

D’autant que Cicero Noa (7) sans ses « chaussures » peut revendiquer y figurer… Confirmé à ce niveau, le représentant de Jan Vanhoucke n’est « sorti » du trio gagnant lors de ses huit plus récentes prestations. Une régularité de métronome qui lui vaudra des partisans. Il retiendra (logiquement) notre attention surtout qu’il a déjà réussi à prendre la mesure de certains de ses rivaux par le passé. Malchanceux à Laval, Direct Way (5) cherchera à se réhabiliter, à effacer quelques tentatives en demi-teinte. Etincelant le jour de l’An à Vincennes, l’ambassadeur de Philippe Allaire s’affiche en trouble-fête.

Une meute d’outsiders qu’il serait imprudent de sous-estimer. A créditer d’une belle réapparition, Comtesse du Chêne (9) ne dispose pas d’un engagement de rêve mais l’écarter sans état d’âme serait prendre un « gros » risque. Présentée par un habile entourage et entre les mains de Franck Nivard, elle guettera le moindre faux pas de concurrents en vue. A l’image d’ailleurs de Barbue (6) dont une récente escapade dans le Sud-Ouest lui a permis de redorer son blason. Sur sa lancée et un parcours à sa convenance, elle a les moyens de brouiller les cartes. Comme Cathy à Quira (12) redoutable finisseuse mais dont le déroulement de course sera déterminant…

 

  1. GRAND NATIONAL du TROT

Attelé – Course nationale – Groupe III – 90.000 € – 2.550 m (corde à droite) – 16 partants

Départ : 13 h 47

Notre choix :

COLONEL (3) puis Bachar (1), Cérenzo Turbo (4), Cicero Noa (7), Direct Way (5), Comtesse du Chêne (9), Barbue (6) et Cathy à Quira (12)

VOIR TOUS LES PARTANTS

  • Détour de piste

Sympathique apprentie de 25 ans, Charlène Callico s’est aimablement prêtée au jeu des… confidences. Auréolée de seize succès, celle qui vient de rejoindre Bruno Marie en début de semaine – « après avoir collaboré auprès de Jean-Michel Baudouin puis Jarmo Niskanen » – nous livre ses ambitions champenoises.

 

404 – ASIONA CASH

« J’ai eu plaisir à triompher sur le tracé qui nous intéresse puis dernièrement à Cholet. C’est une brave jument qui restera chaussée aujourd’hui. Elle m’a laissée belle impression récemment et je la crois capable de rivaliser dans cette catégorie. A l’issue d’un parcours favorable, elle me semble avoir les moyens de jouer les trouble-fêtes. D’autant que la décharge dont je bénéficie en tant qu’apprentie peut se révéler importante en fin de parcours »

 

606 – ERIKA de MAI

« C’est une jument que je vais découvrir et par conséquent je pars dans l’inconnu… Il semblerait cependant que sa plus récente sortie ait apporté satisfaction à son entourage. Sur la foi de sa prestation victorieuse, début mars à Caen, elle a le droit d’émettre des ambitions. Je vais m’appliquer à faire au mieux (rire) »

 

  • Animation PMU

A l’image des étapes précédentes, le Car Podium fera escale en Champagne et à l’initiative du PMU, du Trot et du quotidien Paris Turf proposera des jeux durant toute l’après-midi. L’opportunité sera alors offerte de remporter des cadeaux souvenirs ainsi que des bons à parier. Pendant ce temps, Cap’tain America ira à la rencontre du public et se pliera – bien volontiers – au jeu des selfies et autographes.

 

  • Un peu d’histoire…

Orchestré l’an passé le jour… de la Fête de la Musique, Bon Copain (alors associé à François Lecanu) veillait à s’octroyer la plus belle note de cette épreuve ! Patiemment drivé, en retrait, il se jouait alors aisément de l’adversité après avoir accéléré dans le tournant final. Il devançait ainsi Africain, le « régional » de l’étape, lequel subtilisait le premier accessit à l’issue d’une belle empoignade avec Atout du Lerre. Deux rivaux qui avaient jusqu’alors figurés au sein du peloton. Remarquées rapidement à la pointe du combat, Bellina d’Urzy et Vanaë des Voirons venaient ensuite… sans pouvoir prétendre à un meilleur classement.

 

  • Le classement après la 6e étape 

Grand National « Chevaux »

  1. Cleangame 58 points (4 participations)
  2. Colonel Bond 26 points (2)
  3. Balando 24 points (2)
  4. Cavalleria 18 points (3)
  5. Créature Castelets 13 points (2)

 

Grand National « Drivers »

  1. Alexandre Abrivard 42 points (5 participations)
  2. Pierre Vercruysse 33 points (5 participations)
  3. Jean-Michel Bazire 27,5 points (2 participations)
  4. Gabrielle Gelormini 24 points (5 participations)
  5. Nico d’Haenens 23 points (2 participations)

 

Grand National « Amateurs »

  1. Jennifer Lemonnier 16 points (2 participations)
  2. Justine Gorain, Alexa Houzot, Soizic Briand, Jérôme-Xavier Maillard, Nicolas Desmarres 15 points
  3. Sébastien Laboutique, Mathieu Monier, Patrick Besson, Céline Huguet, Fabrice Bridault, Claude Jean Morin 10 points
  4. Charlotte Tessier, Denis-André Langlois, Alain Lescalier, Johan Faivre Pierret 8 points.

 

Grand National des Jockeys

  1. Alexandre Abrivard 47 points (5 participations)
  2. Matthieu Abrivard (3), Santo Mollo, Damien Bonne, Yoann Lebourgeois, Arthur Rebeche (1 participation) 15 points
  3. Guillaume Martin 14 points (2)
  4. Pierre-Yves Verva 11 points (2)

 

Reims, mode d’emploi

Situé au pays des vignes, l’hippodrome champenois s’affirme comme un pôle régional. « Tourniquet » corde à droite où rendre la distance n’est jamais chose facile, il n’avantage pas les attentistes avec sa « courte » ligne droite (250 m).

Accès à l’hippodrome

3 Avenue du Président Kennedy 51100 Reims

Par voiture : A4 sortie Reims-Tinqueux puis direction « centre »

Par le train : La gare se situe à 3 kms de l’hippodrome.

Par l’avion : Reims Prunay situé à 8 kms

Plus d’info : 03 26 08 65 29 (secrétariat) – www.hippodromedereims.com

 

Categories Grand National du Trot