8e étape du Grand National du Trot à Saint-Malo

 Dix-huit trotteurs prennent part à la 8e étape du GNT sur l’hippodrome de Saint-Malo. Qui tirera son épingle du jeu dans cette épreuve longue de 2950 mètres ? 

La vérité au premier échelon ?

Plaisant lors du précédent rendez-vous, en terres champenoises, Africain (7) n’a pas hésité à effectuer un long déplacement jusqu’à Saint-Malo avec la ferme intention de tirer profit de ce bel engagement. En tête des battus dernièrement sur l’herbe de Montier-en-Der, le pensionnaire de Vincent Collard, associé à Franck Nivard, aura à cœur d’atteindre son objectif.

Cependant, le fils de Oardo s’appliquera à suivre… du regard une adversité particulièrement redoutable. A commencer par Aufor de Mire (4), irrésistible dernièrement à Enghien, « épinglant » son événement et qui auparavant avait offert une belle mais vaine réplique à Attaque Parisienne sur le Plateau de Gravelle à ce même niveau de compétition. En pleine possession de ses moyens, le protégé de Christian Bigeon ralliera de nombreux suffrages. A l’image d’ailleurs de Bel Avis (5), sous la férule de Jean-Michel Bazire… mais la poigne d’Eric Raffin lors de ce duel malouin. Moins en verve actuellement, il convient de ne pas perdre à l’esprit la victoire de ce fils de Ganymède à Vincennes au printemps. Sur la foi de cette prestation, sa candidature est à prendre en considération.

Les trouble-fêtes feront légion lors de cette étape… Ainsi, Belline d’Urzy (6), sur la voie de sa meilleure forme, pourrait bien s’immiscer dans la bonne combinaison de ce e-Quinté. Redoutable finisseuse, elle sera avantagée par le profil du parcours et mérite de figurer sur un bordereau. Au même titre que Boléro des Vignes (2) de retour de la Côte d’Azur où il a pris soin de renouer avec le succès. Présenté par l’habile Alain Laurent, ce modèle de régularité guettera le moindre faux pas de concurrents en vue.

Qui pour pimenter les rapports ? La question se révèle délicate d’autant que les possibilités apparaissent multiples. Au plafond des gains et en dépit de son handicap initial, Aliénor de Godrel (17) s’inscrit (logiquement) dans cette catégorie. « Mère Courage », elle ne doit pas être condamnée trop hâtivement et conserve sa chance. Nous la retiendrons en compagnie du polyvalent Bolide Jénilou (15), sans ses chaussures et confronté à une tâche à sa portée. Egalement « pieds nus » et souveraine à Beaumont-de-Lomagne, Viatka Madrik (8) tentera elle aussi de séduire les amateurs de surprises.

  • Notre choix : AFRICAIN (7) et BELLINE d’URZY (6) puis Aufor de Mire (4), Bel Avis (5), Boléro des Vignes (2), Aliénor de Godrel (17), Bolide Jénilou (15) et Viatka Madrik (8)

 VOIR TOUS LES PARTANTS

L’ambassadeur de l’étape

  • Florent Manaudou

Déjà de la partie, au printemps, au Croisé-Laroche en banlieue lilloise, Florent Manaudou le sera à nouveau en cité malouine. Spécialiste des épreuves de nage libre, le frère cadet de Laure… veillait d’ailleurs à s’approprier ce précieux métal à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres en 2012. Première d’une longue liste de trophées que l’intéressé ira conquérir, au fil du temps, aux quatre coins du globe.

Sur le toit du monde à Barcelone dans la foulée – en relais 4 x 100 m nage libre aux côtés de Fabien Gilot, Jérémy Stravius et Medhy Metella – Florent Manaudou s’illustre en août 2014 en s’élevant à quatre reprises sur la plus haute marche des championnats d’Europe de Berlin. S’attribue-t-il ainsi le titre sur 50 m et 100 m « libre », 50 m papillon puis 4 x 100 m « libre » Brillante moisson pour celui qui éclabousse à nouveau d’aisance aux Mondiaux « petit bassin » de Doha. Outre les six breloques tombées dans son escarcelle, il réactualise deux records, sur 50 m nage libre puis 50 m dos.

L’année 2015 se révèle être toute aussi fructueuse… Le nageur saisi d’ailleurs l’opportunité pour entrer un peu plus encore dans l’histoire : Il devient alors le premier nageur à détenir simultanément sept titres sur la même distance (50 m nage libre). Son palmarès stipule : « champion national petit et grand bassin (Limoges en 2015, Montpellier la saison précédente), champion continentalBerlin 2014 et auparavant Chartres en 2012), champion du monde Doha en 2014 puis Kazan l’année suivante) et enfin champion olympique à Londres en 2012 »

Doublement argenté au JO de Rio en 2016, il précise aussitôt vouloir prendre du recul. Afin de se consacrer au handball, activité sportive qu’il pratiqua jusqu’en 2013… Il fait désormais partie de l’effectif du Pays d’Aix Université Club Handball, évoluant en Nationale 2.

  • Animation PMU

A l’initiative du PMU, venez dès 10 h 30 vous amuser au bar de la Découverte, situé 1 rue de la Bardelière à Saint-Malo. Dans une atmosphère détenue, venez échanger sur la réunion du jour tout en participant simultanément à un quiz « questions / réponses » afin de gagner un sympathique cadeau.

  • Un peu d’histoire…

Après un départ hésitant, Aubrion du Gers avec la complicité de Jean-Michel Bazire s’acquitte facilement de sa tâche. Installé en tête à un tour du but, il tient ainsi (aisément) en respect Boeing du Bocage, vite en bon rang et à créditer d’une belle fin de course… sans toutefois pouvoir prétendre inquiéter le lauréat.

Rapidement aux avant-postes, Virginia la Ravelle se révèle particulièrement pugnace et sauvegarde le second accessit sous la menace cependant de Topaze Jef, rapprochée depuis en face avant de conclure très correctement et Un Diamant d’Amour, autre honorable finisseur.

  • Le classement après la 7e étape 

Grand National « Chevaux »

  1. Ursa Mayor – 33 points (7 participations).
  2. Best Buissonay – 30 points (4)
  3. Violine Mourotaise – 28 points (3)
  4. Aprion – 26 points (2)
  5. Bon Copain, Arthuro Boy – 21 points (3)

Grand National « Drivers »

  1. David Thomain – 30 points (2 participations)
  2. Jérémy Gaston Van Eeckhaute – 27 points (4)
  3. Jean-Philippe Monclin – 26 points (3)
  4. Pierre-Christian Jean – 25 points (7)
  5. François Lecanu – 22 points (4)

Grand National « Amateurs »

  1. Justine Gorain – 25 points (2 participations)
  2. Mickaël-Gilles Lemarchand – 21 points (5)
  3. Emmanuelle Lamour – 16 points (2)
  4. Romain Porée, Sven Hoste, Cyril Baty, Sophie Blanchetière – 15 points (1)

 

Grand National des Jockeys

  1. Adrien Lamy – 40 points (3)
  2. Florian Desmigneux – 21 points (3)
  3. Pierre-Yves Verva – 19 points (3)
  4. Guillaume Martin – 18 points (2)
  5. 5. Margot Grolier, Ryan Thonnerieux, Emile Fournigault, Cindy Saout – 15 points (1) 

 

  • Saint-Malo, mode d’emploi

Accès à l’hippodrome

L’hippodrome de la Côte d’Emeraude est situé à deux pas de la cité fortifiée, 9 rue Jean-Pierre de Triqueville. Un tracé à main droite qui se révèle pluri-disciplinaire, doté d’une ligne droite de 300 m.

Venir en voiture : Autoroute 11 puis A81 ensuite N13, direction Saint-Malo.

Venir en train : La gare la plus proche se situe à 1 km, à Saint-Malo.

Venir en avion : Aéroport Dinard-Pleurtuit se situe à 25 km

Plus d’info : 02 99 56 19 58 (secrétariat) ou www.hippodrome-saintmalo.com

Categories Grand National du Trot