Le poids des jockeys

Quand on exerce le métier de jockey, le poids est une notion extrêmement importante. Que ce soit le jour de la course, où le jockey doit absolument répondre aux exigences de poids fixées par les conditions de course, que ce soit les jours sans courses, où le pilote doit veiller en permanence à sa ligne pour “faire le poids” toute l’année. S’ajoutent à cela des conditions particulières pour les apprentis.

AU GALOP

Poids minimum autorisé en plat : à l’exception des poids résultant des remises de poids prévues par les dispositions de l’article 104 en faveur des apprentis et des jeunes jockeys, le poids porté par un cheval ne peut en aucun cas être inférieur à 49 kilos, sous peine de distancement.

En règle générale un jockey de plat doit peser aux environs de 52 kilos.

Poids minimum autorisé en obstacle : quelles que soient les remises de poids applicables, le poids porté par un cheval ne peut en aucun cas être inférieur à 60 kilos, sous peine de distancement.

AU TROT

Dans les courses au trot monté, à moins d’indications contraires, le poids minimum pour âge est ainsi fixé : trois ans, 60 kilos ; quatre ans, 63 kilos ; cinq ans et au-dessus, 67 kilos.

Les apprentis sont admis, sauf stipulations contraires, au poids minimum de 55 kilos pour ceux n’ayant pas gagné 25 courses au trot et 57 kilos pour ceux ayant gagné au moins 25 courses au trot, dans toutes les épreuves au trot monté prévoyant un avantage de poids ou un poids minimum. Ces avantages sont accordés aux apprentis, soit qu’ils montent pour le compte de l’entraîneur auquel ils sont liés par contrat, soit qu’ils montent, avec l’autorisation de cet entraîneur, pour une autre écurie.

Pour info : dans les courses au trot attelé, à moins d’indications contraires, le poids est libre.

LA PESÉE
Nathalie Dessoutter se plie au rituel de la pesée. On aperçoit un tapis de plomb qui lui permet de s'alourdir.

Nathalie Dessoutter se plie au rituel de la pesée. On aperçoit un tapis de plomb qui lui permet de s’alourdir.

Le propriétaire du cheval ou son représentant doit confirmer ou déclarer le nom de la personne qui monte et indiquer le poids que portera le cheval, en précisant tout dépassement de poids supérieur à une livre (500g) s’ajoutant au poids déclaré lors de la déclaration de monte ou au poids résultant des conditions de la course et de l’application des surcharges et remises de poids concernant le jockey.

Pour une transparence totale vis à vis de l’ensemble des acteurs des courses, les jockeys doivent être pesés systématiquement avant et après chaque course. Ainsi, avant la course, le jockey doit obligatoirement se présenter dans la salle des balances pour y être pesé. Le poids affiché sur la balance doit être conforme au poids annoncé initialement.

Eléments pesés en plat et obstacle :  la selle, le tapis de selle, la sangle, la sur-sangle et le collier de chasse (la toque et la cravache ne sont pas pesées).

Eléments pesés en trot : tout ce que porte le cheval doit être pesé, excepté les bottines, les flanelles, les fers, la bride et la cravache.

Une marge d’erreur de 500 grammes, par rapport au poids annoncé, est tolérée.

 

Categories Culture Hippique