Revue d’écurie chez Florent Monnier

Initié aux courses par son père (qui dirigeait le titre de presse « La Casaque de l’Ouest »), Florent Monnier s’est d’abord fait connaître en tant que gentleman-rider avant d’épouser la profession d’entraîneur il y a vingt ans. Installé à Senonnes depuis 2000, l’ancien assistant d’Alain de Royer Dupré, qui avoue aussi avoir beaucoup appris au contact de Henri-Alex Pantall et de Martin Pipe, gère un effectif d’une vingtaine de galopeurs. Certains de ses pensionnaires devraient se produire prochainement. Parmi eux :

Tagapsa, femelle 7 ans : « C’est une jument qui vieillit un peu. Je me suis évertué à lui redonner du moral et elle vient de remporter un réclamer. Elle est engagée mercredi à Argentan dans un handicap (Prix du Haras de Montaigu) où j’espère la voir confirmer. »

Baltic Spirit, hongre 8 ans : « La dernière fois, il a été dominé dans un handicap à Nantes. Je pense que les 2 400 mètres de cette piste ne sont pas faits pour lui. Il est engagé dans un réclamer ce mercredi à Argentan (Prix de Nonant le Pin) où le parcours lui conviendra davantage. Je m’attends à le voir sur le podium. »

Kaber, hongre 5 ans : « Lui était aussi pressenti pour courir mercredi à Argentan. Mais je me suis ravisé, car cet engagement arrive trop tôt (il a couru le 21 juin). Il n’a pas encore gagné et cherche sa course dans les handicaps. Je pense qu’il devrait parvenir à ses fins cet été. »

Bonita Chica, femelle 4 ans : « Elle n’est pas dénuée de moyens, mais elle est compliquée. Je m’évertue à lui trouver des engagements corde à droite. Elle prendra part à un réclamer à Argentan mercredi (Prix de Compiègne), où elle évoluera sur une distance plus courte qu’habituellement. On va bien voir. »

Cork, hongre 3 ans : « J’ai plusieurs possibilités d’engagements en ce qui le concerne. J’ai notamment pointé un handicap à Deauville (Prix du Verger) samedi. Cet engagement serait parfait pour lui, avec une réserve : cette course se déroule sur 1 900 mètres, ce qui est un peu court. J’hésite encore un peu pour cette raison. »

Kalis, femelle 8 ans : « Elle a bénéficié d’un break et a couru à deux reprises depuis. Elle devrait se produire à Clairefontaine ce vendredi dans un handicap (Prix de Saint-Léger Dubosq). C’est un engagement parfait pour elle. »

Categories Galop Revue d'écurie