Critérium Continental : Bold Eagle suit la voie royale.

BOLD EAGLE a gagné le Critérium Continental. Comme prévu. Ce quatrième succès dans un Groupe I le qualifie directement pour le Grand Prix d’Amérique, ce qui est un privilège excessif car il  y avait déjà sa place au vu de ses gains.

Non, l’intéressant est qu’il a une nouvelle fois fait étalage de la classe qui est la sienne, partant vite, prenant la tête en plaine, contrant BIRD PARKER dans la montée pour finalement le déposer gentiment dans la ligne d’arrivée.

On peut juste regretter que le record de ce classique, détenu depuis 2011 par UN MEC D’HERIPRE (1’10 »30) ne soit pas tombé, mais bon… En 1’10 »50, il signe le second le temps le plus rapide. Et c’est plus que bien…

De BIRD PARKER, qui suivra à la trace le même programme que BOLD EAGLE, à savoir le Prix de Belgique, avant le Grand Prix d’Amérique, on peut dire qu’il aurait dû tous les jours prendre la place de dauphin de BOLD EAGLE, au lieu de se la faire chiper par SPECIALESS aux abords du poteau.

Il est vrai qu’en venant aux côtés de BOLD EAGLE aux mille mètres, effort inutile car il aurait fallu le filer, le petit-fils de FAKIR DU VIVIER a laissé quelques ressources qui ont fait défaut lors du sprint final.

BOLERO LOVE a pris la quatrième place devant CONLIGHT AS.

Evidemment, BOLD EAGLE s’impose plus que jamais comme le grand favori du Prix d’Amérique Opodo à venir, qu’il gagnera sauf incident. Mais cela allait sans dire…

Categories Trot