Tour de cour chez Pascal Baudry

Bien qu’il ne soit pas issu du monde des courses, Pascal Baudry s’est pris très jeune de passion pour les chevaux. Et travailler à leur contact est rapidement devenu un besoin pour ce Nivernais d’origine. Après avoir été jockey d’obstacle, Pascal Baudry obtient sa licence d’entraîneur public en 2003 (« une suite logique, presque une évidence pour moi », indique-t-il). Installé à Hoerdt dans l’Est de la France, ce professionnel de 49 ans gère aujourd’hui la carrière d’une douzaine de chevaux, épaulé dans sa tâche par son épouse (« nous partageons la même passion »). Que ce soit à Strasbourg sur leurs terres, ou à Deauville, certains de ses pensionnaires auront l’occasion de se mettre en valeur dans les jours qui viennent. Leurs noms ?

 

Bahaa (femelle, 5 ans) : «Elle est engagée le 21 octobre dans un handicap à Strasbourg (R2C8 – Prix de la Zorn à 16h10) et vient de se classer troisième sur cette piste. Plus le terrain sera souple, mieux ce sera pour elle. Je pense qu’elle aura une bonne chance dans cette course.» 

Lucky Valentine (femelle, 5 ans) : « Elle aussi est engagée dans ce handicap. Mais elle n’a pas le même profil que Bahaa. Un terrain trop souple pourrait en effet la desservir. Nous allons voir. »

Cherry Blossom (femelle, 3 ans) : « Nous allons effectuer un test avec elle. Comme elle apprécie les terrains fermes, nous avons pris l’option de l’essayer sur la PSF. Elle devrait prendre part au Prix de Saint-Jouin, à Deauville le 23 octobre

Xellent (femelle, 3 ans) : « Sa dernière sortie sur gazon (8e à Nancy) est un peu décevante. Elle avait bien couru sur le sable à Lyon la fois précédente. Nous allons donc revenir sur cette surface avec elle. Elle se rendra à Deauville cette semaine. » 

 

 

Categories Revue d'écurie