Les courses version… Pretty Woman

Ou quand les femmes s’invitent aux courses ! En effet, lors de la réunion amiénoise du lundi 22 juin, une dizaine de femmes a été invitée à découvrir le monde merveilleux des courses hippiques. La pesée des jockeys, le départ tout près des stalles ou encore reboucher les trous, ces supers nanas ont découvert les coulisses de l’hippodrome d’Amiens et en sont reparties… RAVIES !

 

Retour sur une journée 100% découverte :

C’est bien connu, « la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin » Celle discontinue qui a sévit récemment – au grand… dam de Carole Braun – n’est pas parvenue à entacher l’enthousiasme, le dynamisme d’une poignée de dames invitées par la directrice de l’hippodrome d’Amiens. « L’idée était de faire découvrir le monde des courses à certaines personnes ayant répondu favorablement à l’invitation » résumait en aparté l’intéressée. Tout en admettant avoir une autre volonté derrière la tête : « Nous souhaitions aussi les métamorphoser, le temps d’un après-midi, en Pretty Woman. »

Allusion à l’incontournable création cinématographique des années 90 que Garry Marshall avait alors réalisé avec un peu… d’eau de rose. Où « lors d’une partie de polo, Julia Roberts alias Vivian, prend un malin plaisir à boucher les trous sur le terrain. En présence d’un Richard Gere subjugué. Notre scénario n’était pas vraiment le même mais osait s’en inspirer » racontait Carole Braun. Soulagée que cette initiative, aussi amusante soit-elle, ne tombe finalement pas à… l’eau.

Ces femmes étaient ravies de découvrir l'hippodrome d'Amiens et ses coulisses !

Ces femmes étaient ravies de découvrir l’hippodrome d’Amiens et ses coulisses !

« Le mérite en revient essentiellement à toutes ces dames qui ont finalement accepté de jouer le jeu. » De se plier à cet exercice (de style) munies il est vrai d’un parapluie de circonstance. Mais toujours dans la joie et la bonne humeur, comme lorsque cette joyeuse délégation arpentait, parfois sur la pointe des pieds, les coulisses de l’hippodrome. A la rencontre de ceux qui assurent ou veillent à la régularité du spectacle.

« Il est regrettable que le temps ne soit pas de la partie » pestait Carole Braun. Pour autant, ces quelques privilégiées profitaient pleinement d’un moment de plaisir agrémenté de petites fraises et coupes de champagne. Telle une cerise sur un gâteau qu’elles se sont réjouies de (pouvoir) savourer sans modération. Une belle aventure qu’elles se disent d’ailleurs prêtes à renouveler. A remettre les pieds en un lieu où elles ont pu apercevoir l’envers du décor…

Categories Plat