Les modes de départ au trot

Il existe 3 principaux modes de départ au trot : à l’élastique, au moyen d’un rayon lumineux (on parle également de « cellule photoélectrique » ou de « faisceau laser ») ou bien à l’autostart.

 

Les départs à l’élastique et au rayon

Dans le cadre des deux premiers modes de départ, les concurrents (au maximum 20) sont appelés à se ranger sous les ordres du juge au départ afin de « volter » : ils se présentent perpendiculairement à la piste puis effectuent un quart de tour dans le sens de la corde avant de s’élancer. Les commandements de départ durent 7 secondes sous la forme d’un décompte prononcé dans un haut-parleur par le juge au départ. Celui-ci peut annuler l’ordre de partir dans l’un des 3 cas suivants :

-en cas de dysfonctionnement du matériel permettant de donner le départ

-en cas d’accident d’un professionnel ou d’un cheval ; ou bien (le plus fréquemment) lorsqu’un cheval déclenche l’élastique ou franchit le rayon lumineux avant le décompte.

-en cas de faux-départ, le juge peut soit actionner les signaux sonores et visuels prévus à cet usage, soit lever son drapeau. Le cas échéant, il est imité par un porte-drapeau placé sur la piste à 200 mètres environ du poteau de départ.

Départ à la volte au trot monté

Départ à la volte au trot monté

Le départ à l’autostart

Lorsque le départ est donné à l’autostart, une voiture munie de barrières sur les deux côtés, le véhicule attend les compétiteurs (au maximum 18) jusqu’à ce qu’un signal préliminaire soit donné. Les chevaux sont alors placés sous les ordres du juge au départ et gagnent chacun leur place derrière les ailes de l’autostart, selon le numéro qui leur a été attribué.

A Vincennes et Caen, les chevaux sont disposés en deux lignes de neuf places chacune, les numéros 1 à 9 étant sur la première ligne, de la corde vers l’extérieur, et les 10 à 18 étant répartis de manière similaire sur la seconde ligne. Les neuf chevaux disposant des meilleurs gains avant la course sont placés en première ligne mais le numérotage se fait par tirage au sort pour chaque ligne. A l’exception de Cabourg (7 par ligne quelque soit l’âge), il y a deux rangées de huit trotteurs pour tous les autres hippodromes, mais à Enghien et Caen ce chiffre est ramené  respectivement à 7 et 8  par ligne pour les 2 ans.

Pour faciliter l’alignement des chevaux, la voiture démarre à une vitesse modérée puis accélère progressivement jusqu’au poteau de départ, matérialisé de chaque côté de la piste par un disque jaune. En cas d’incident matériel de l’autostart, d’accident survenu à un concurrent, de débordement des ailes de l’autostart ou de non-respect du numéro assigné, une signalisation sonore retentit annonçant un faux-départ. L’autostart dégage immédiatement la piste et regagne le point initial. Une fois les disques jaunes franchis, le juge valide le départ qui ne peut plus être repris.

Quel que soit le mode départ, des amendes et des mises à pieds peuvent être infligées aux auteurs de faux-départs.

Categories Culture Hippique