Mardi à Kuurne : Un doux parfum d’antan

Mardi, l’hippodrome Outre-Quiévrain sera sous les feux de l’actualité avec la traditionnelle réunion du Mardi-Gras. Une manifestation populaire où Ustinof du Vivier cherchera à s’illustrer lors du Grand Prix d’Hiver

Perpétrer la tradition… Depuis plusieurs saisons, le président Guy Vermeulen et les membres de la société des courses s’efforcent à donner crédit à l’une de leurs réunions. Se démènent comme de beaux diables « La journée du Mardi Gras demeure un rendez-vous toujours très attendu. Le Grand Prix d’Hiver, confrontation épinglée au palmarès de chevaux prestigieux par le passé a certes perdu de son aura mais reste toujours aussi convoitée » souligne l’homme fort d’une structure qui le 13 février prendra plaisir à (re)mettre les petits plats dans les grands.

Une ambiance bucolique, champêtre, d’un autre temps même qui fait cependant le charme de cet hippodrome situé Outre-Quiévrain, à quelques kilomètres de la frontière. Tracé spécifique où ils seront nombreux à (vouloir) en découdre. « Dix épreuves sont au programme » s’en frotte les mains Guy Vermeulen. Lui qui s’est fait sensiblement taper sur les doigts par certains professionnels, depuis la « suppression » du Grand Prix des Flandres, tournoi disputé sous la selle.

Le décor est cependant planté, que le spectacle commence !

Ustinof du Vivier à visage découvert…

Attelé – International – 30.000 € – 2.325 m – 11 partants

Départ : 18 h 25

Invaincu depuis quatre sorties et découvrant des conditions avantageuses, Ustinof du Vivier (11) s’affirme comme le favori tout indiqué de ce « temps fort » Entre les mains du « Diable Belge » Jos Verbeeck, le fils de Look de Star ralliera – à juste titre – la majeure partie des suffrages. Qui pour se dresser sur son chemin du succès ? Tiger Danover (9) vu à son avantage lors d’un récent Grand National du Trot, circuit qu’il a d’ailleurs remporté aux points. « Pieds nus », le pensionnaire de Stéphane Provoost conduira donc l’opposition avec Truman Dairpet (10) compagnon de couleurs… de notre favori. Plaisant en dernier lieu, il convient de s’en méfier.

Les outsiders feront légion en dépit de ce faible nombre de candidatures… De retour à la compétition après une longue absence, Borginio (2) essaiera de briller sur un tracé où il a fait des étincelles. Comme d’ailleurs Vivo Per Lei (5) victorieux à Agen-le Passage puis dernièrement à Lyon-la Soie, une euphorie que son mentor Jo Corbanie aimerait bien prolonger…

  • Notre choix : USTINOF du VIVER (11) puis Tiger Danover (9), Truman Dairpet (10), Borginio (2) et Vivo Per Lei (5)

Détour de pistes

Plusieurs professionnels belges ont (aimablement) acceptés de nous livrer leurs confidences, leurs ambitions :

Audrey Dengis

Bientôt trentenaire, celle qui compte 36 succès « tous acquis sous la selle », jongle entre son activité professionnelle d’enseignements d’éducation physique et sa passion du trotteur. Installée à Remicourt, « à deux pas de l’hippodrome de Tongres », elle évoque les chances de ses deux pensionnaires.

301 – ALADIN BLEU

« Il évoluera dans sa catégorie et apprécie le parcours. Dauphin de Bucelio Verderie à la mi-janvier, il n’a pas démérité depuis, terminant en tête des battus d’une épreuve alors « épinglée » par Bayadère du Corta. En forme et bien qu’il aurait préféré une distance sensiblement plus longue, il mérite crédit »

414 – ALEXIS BLEU

« Il affronte une opposition relevée et va devoir de surcroît s’élancer en deuxième ligne. Sa tâche n’est donc pas évidente. Pour autant, il apprécie cet exercice de style. En cas de défaillance de concurrents en vue, il pourrait prétendre à un allocation »

Lindsay Celis

Championne des apprenties à trois reprises et médaillée l’an passé, cette demoiselle compte une trentaine de succès et collabore auprès de son beau-père Guido Laurey à Beloeil, bourgade située à « une vingtaine de minutes de l’hippodrome de Mons »

505 – LICKETYCLICK

« Après une honorable carrière en Scandinavie, il s’est fort bien acclimaté aux épreuves belges. Devancé par Ucayali Bi à Mons, lors de ses débuts sur notre sol, il n’a pas tardé à s’illustrer, s’imposant sur ce même tracé. Où à mon sens il dominait un lot bien composé. Bien qu’il débute sur ce parcours, il sera à suivre de près. A l’issue d’un bon déroulement de course, il devrait (re)prendre une part active à l’arrivée »

806 – M.T. KING of CASH

« C’est un fils de Ready Cash qui apparaît parfois imprévisible, notamment au départ. En témoigne d’ailleurs sa récente disqualification… Auparavant, il avait fait preuve d’une belle régularité, s’octroyant de multiples accessits ainsi qu’un succès – face notamment à Ru de l’Airou début décembre – à Mons. S’il se révèle appliqué, il est en droit de prétendre jouer un bon rôle dans ce lot à sa portée. Tout sera donc question de sagesse ! »

 

 

Categories International