brametot-deauville

Prédic’Turf – Les chevaux qui ont déçu cet été.

Cet été, d’autres bouleversements moins réjouissants se sont produits sur la planète turf. En effet, alors que le public jubilait à l’idée de retrouver Almanzor et Brametot sur la piste de Deauville, les deux chevaux français ont essuyé des échecs.

Le premier, élu meilleur cheval européen en 2016, fut méconnaissable pour son retour à la compétition, à tel point que son entourage a très vite décidé de stopper sa carrière de course et de lui faire débuter celle d’étalon dès le printemps prochain. Quant à Brametot, vainqueur de deux étapes EpiqE Series, l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Poulains et le Qipco Prix du Jockey Club, il fut aussi méconnaissable dans le deauvillais Prix Guillaume d’Ornano et a semé le doute même dans les rangs de ses plus fidèles supporteurs.

Les autres chevaux qui n’ont pas brillé :

Jack Hobbs : ses deux dernières tentatives se sont soldées par une 8e et une 9e place à Ascot cet été. Difficile de savoir où il en est… (engagé ARC)

Recoletos : après avoir remporté le Prix Greffuhle et avoir pris une belle 3e place dans le Jockey Club, le protégé de Carlos Laffon-Parias a déçu en se classant 7e (sur 8) du Prix Guillaume d’Ornano à Deauville. (engagé dans le Prix Dollar et dans l’Arc)

Cliffs of Moher : il vient de prendre une 4e place à York dans les Juddmonte International Stakes (Gr.I) à plus de 4 longueurs derrière Ulysses, Churchill et Barney Roy.

Phelps Win : dans le Prix Eugène Adam à Maisons-Laffitte en juillet, ce pensionnaire d’Henri-Alex Pantall n’a terminé que 5e. C’était son 1er essai sur plus long (2000m) et sa capacité à tenir la distance classique est incertaine.

Erupt : 4e du Prix Ganay puis 9e du Grand Prix de Saint-Cloud, puis 5e (sur 7) à Saratoga, le fils de Dubawi ne semble pas encore avoir retrouvé sa forme…

JE JOUE A PREDIC’TURF

 

Categories Qatar Prix de l'Arc de Triomphe