Tantheem et Aurélien Lemaître

Prix Morny : et si ce Groupe I revenait à un français ?

Le dernier cheval français à avoir remporté le Prix Morny est Dabirsim en 2011. Depuis, ce sont deux américains et trois britanniques qui ont franchi le poteau en tête de ce Groupe I disputé sur 1200 mètres. Avec 5 partants français contre 3 anglais, 2017 pourrait marquer le retour du Prix Morny dans l’escarcelle frenchie.

Dameron (n°3) peut marcher dans les pas de son père :

Si le pensionnaire de Christophe Ferland venait à s’imposer, l’histoire serait forcément belle puisqu’il entraînait également son père Dabirsim, qui gagna cette épreuve en 2011. Il vient de se classer 2e d’une bonne course à conditions sur le tracé qui nous intéresse associé à Julien Augé qu’il retrouve dimanche.

Les pouliches en force : 

Une fois n’est pas coutume, il y aura 5 pouliches au départ de ce Prix Morny ! Celle de Didier Guillemin, Zonza (n°4) se présente invaincue en trois sorties dont le Prix du Bois (Gr.III) en dernier lieu avec Cristian Demuro. Different League (n°7) entraînée par Matthieu Palussière a aussi gagné lors des 3 sorties de sa carrière. En juin dernier elle remportait les Albany Stakes à Ascot face à 19 de ses contemporaines.

Du côté de la famille Head, Freddy présente Tantheem (n°5) qui vient de gagner très haut la main le Prix de Cabourg (Gr.III – 1200m) et Criquette présente High Dream Milena (n°6) qui s’est classée 4e du Prix Robert Papin (Gr.II – 1100m) dans une très belle action finale.

Nyaleti (n°8), entraînée Outre Manche par Mark Johnston, vient de s’octroyer un Groupe III à Newmarket avec 5 longueurs d’avance. Méfiance…

Et deux poulains anglais très doués :

Unfortunately (n°2) vient tout simplement de remporter le Prix Robert Papin (Gr.II – 1100m) à Maisons-Laffitte tandis que Havana Grey (n°1) a gagné un Groupe III à Goodwood le 2 août dernier.

Categories Plat