prixNewYork

Prix de New-York : In Valko we trust

Le prix de New-York , 1er groupe du meeting estival d’Enghien, est une épreuve de vitesse disputée sur 2150 mètres. Ils sont huit à s’élancer derrière les ailes de l’autostart, huit sprinters qui vont jouer au chat et à la souris.

6-Valko Jenilat L’épouvantail
L’élève de Sébastien Guarato est au sommet de son art. Il vient de battre son record en passant sous la barre des 1’11 dans le prix du Crépuscule. Invaincu l’été dernier à Enghien en deux sorties, il n’a rien contre lui ! Quoique si on cherche la petite bête, son entraineur n’a jamais remporté le prix de New-york….mais comme chacun le sait le plaisir est dans l’attente.

5-Cash gamble Par ici la monnaie.
Ce trotteur suédois, fils de Ready Cash, compte déjà six victoires sur notre sol. Parmi ses victimes, on compte le champion Carat Williams au mois de Novembre.
Cet hiver, il a alterné le bon et le moins bon mais quand il est bien luné, il est capable de réaliser de grandes performances. Lauréat pour sa rentrée le 2 juin à Vincennes, il sera de nouveau associé à Franck Nivard, vainqueur du prix de New-York en 2013 et 2015. Si l’on cherche un caillou dans sa chaussure, il ne sera pas déferré mais il a déjà brillé dans cette configuration.

2- Baltic charm Dr Jekyll ou Mr Hyde ?
En raison de problèmes d’allures (une fois sur deux disqualifié ! ) et de pépins physiques, il n’a pas les gains à la hauteur de son talent. L’an dernier, il peut se targuer d’avoir terminé troisième du Critérium des 5 ans et deuxième de Valko Jenilat dans le prix de la Haye à Enghien.
Absent cinq mois des pistes, il a désormais deux parcours dans les jambes et son entraineur, Philippe Billard, a décidé de faire appel à Jean-Philippe Monclin qui va le découvrir. Vous connaissez le vieil adage, la preière est souvent la bonne.

3- Ulk Médoc La jeunesse éternelle
Du haut de ses 9 ans, il va participer à 110e course avec autant de fougue que lors de ses débuts. Le 8 juin à Vichy, malgré un handicap de 50 mètres, il s’est allongé comme un poulain dans la ligne droite pour conclure deuxième derrière l’estimé Calin de Morge. Avec le 3 derrière la voiture, le partenaire d’Anthony Barrier peut donner encore une bonne leçon aux plus jeunes. L’heure du « dégagisme » n’a pas encore sonner pour lui

Categories Trot