Goldikova, une jument de légende

Portrait de Goldikova

Fiche Signalétique

Nom GOLDIKOVA
Robe Bai
Date de naissance 15 mars 2005
Lieu de naissance Irlande
Nom du père Anabaa
Nom de la mère Born Gold
Victoires marquantes 3 Breeders’ Cup Mile (2008, 2009, 2010)

Carrière

On retrouve, dans les branches paternelles et maternelles de Goldikova, les champions Northern Dancer (considéré comme l’étalon du siècle) et Riverman (vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains et du Prix d’Ispahan 1972 et, surtout, tête de liste des étalons français en 1980 et 1981). Elle voit le jour en Irlande, mais c’est en Normandie qu’elle est formée et entraînée. Bien qu’elle soit barrée par Zarkava dans la Poule d’Essai des Pouliches et qu’elle finisse troisième du Prix de Diane, son année 2008 est déjà prometteuse. Sur 1 600 mètres, Goldikova s’impose dans le Prix Chloé, puis emporte son premier Groupe I, le Prix Rothschild, avant de dominer les mâles dans le Prix du Moulin de Longchamp. À Santa Anita, elle s’adjuge la Breeders’ Cup Mile et termine son année en beauté !

Palmarès

Entraînée par Freddy Head et montée par Olivier Peslier, Goldikova remporte 14 courses de Groupe I, dont quatre Prix Rothschild, au cours de ses quatre premières années de carrière. Elle est le seul cheval à avoir décroché quatre fois une même course de Groupe I consécutivement. Si 2009 marque sa consécration, avec une seconde Breeders’ Cup Mile et un Prix Jacques le Marois, 2010 n’en est pas moins un exercice fabuleux, puisqu’elle devient l’unique jument à s’adjuger trois Breeders’ Cup Mile. Ses propriétaires souhaitent alors en faire une poulinière, mais elle gagne encore « son » Prix Rothschild et le Prix d’Ispahan en 2011. Elle se retire la même année, avec plus de 5 millions d’euros de gains cumulés.

Categories Portraits