Ioritz Mendizabal

Ioritz Mendizabal, le Basque bondissant

« Je vais toujours de l’avant. » A bientôt 40 ans, Ioritz Mendizabal n’est pas du genre à jeter un coup d’œil en arrière. Pourtant, la quadruple Cravache d’Or pourrait tirer une légitime fierté du chemin parcouru depuis qu’il a quitté adolescent sa famille et son Pays Basque natal pour franchir les Pyrénées et intégrer en France l’école des apprentis de Mont-de-Marsan, dans les Landes.

Après une première victoire en 1990 pour son maître d’apprentissage, Michel Laborde, il intègre la saison suivante l’écurie de Jean-Claude Rouget, à Pau, au sein de laquelle il va gravir les échelons et devenir au fil des saisons le jockey numéro 1 de l’entraîneur incontournable tête de liste au nombre de victoires. Au début des années 2000, il se hisse parmi les meilleurs jockeys de l’Hexagone et obtient ses premières récompenses avant d’établir en 2004 le record de victoires en une saison (220) que Christophe Soumillon portera à 226 l’année suivante, puis à 228 en 2013.

De 2008 à 2010, Ioritz Mendizabal accumule les Cravaches d’Or et décroche son premier Prix du Jockey-Club en selle sur Vision d’Etat (2009). Ces récompenses lui valent une reconnaissance internationale, et notamment l’obtention d’une licence au Japon plusieurs hivers.

Ayant signé un bail ininterrompu dans le top-3 des jockeys entre 2003 et 2012, avec une moyenne de victoires par an supérieure à 150, Ioritz Mendizabal comptabilise plus de 2 500 succès à ce jour. A 41 ans, le basque occupe toujours le devant de la scène, collaborant toujours avec le numéro Un palois Jean-Claude Rouget, qui lui a fourni son plus gros quota de gagnants.

Categories Portraits