course sur l'hippodrome de Cabourg

Quand Cabourg prend le relais de Vincennes

L’hippodrome de Paris-Vincennes ferme ses portes, chaque année, pendant un mois et demi, de lafin juin à la mi-août. Le relais est alors assuré par l’hippodrome d’Enghien et le champ de courses Normand de Cabourg, où 18 réunions de trot sont programmées au cours de l’été, presque toutes disputées en nocturne, sauf la dernière en semi-nocturne le 31 août.Cet hippodrome, créé en 1928, dépend directement de la Société Mère LeTROT, et s’est vraiment développé lors de ces trente dernières années, notamment à partir de 1991 et l’installation d’un éclairage. Il permet d’accueillir les très nombreux chevaux entraînés dans la région, les temps forts de ce meeting d’été ayant lieu le vendredi 17 juillet avec le Grand Prix de Ville de Cabourg et le Prix Fandango, sous la selle, ainsi que le mardi 4 août, avec le Prix des Hêtres, réunissant de très bons 5 ans.

Quelques entraîneurs, tous résidant dans la région, sont des habitués du succès sur cet anneau, dessiné corde à droite, d’une longueur de 1 275 mètres. Par ordre de victoires sur les cinq dernières années, il s’agit de Philippe Moulin (47 victoires), Sébastien Guarato (32), Franck Anne (29), Joël Hallais et Tony Le Beller (21 chacun), Jean-Etienne Dubois (20) et Thierry Duvaldestin et Sébastien Ernault avec 19 succès. Chez les drivers/jockeys, les meilleurs scores sont à mettre au crédit de Franck Nivard (52 succès), David Thomain (46), Sébastien Ernault (43), Yohan Lebourgeois (38), Eric Raffin (37), Tony Le Beller (35) et Julien Dubois (30).

En 2013, l’hippodrome de Cabourg a battu tous ses records d’affluence, avec un total de 123 971 entrées recensées, dont 15 587 lors de la dernière nocturne. Chaque soir, de nombreuses animations sont en effet proposées, notamment concerts et feux d’artifice.

Categories Trot